• Théories, expériences, modélisations et controverses sont constitutives du développement des sciences de la nature, telles que la physique, la chimie, la biologie, ou la géologie. Cet ouvrage de philosophie défend le point de vue selon lequel l'étude de l'histoire des sciences est nécessaire pour les comprendre et pour reconnaître que les théories scientifiques sont à la fois toujours plus puissantes, mais aussi presque toutes éphémères. L'auteur soutient que des connaissances scientifiques nombreuses et de grande portée résultent de tels allers-retours, ce qui justifie pleinement la thèse du progrès scientifique.
    Une partie du livre est consacrée aux relations existantes entre les sciences de la nature et les mathématiques - celles-ci sont d'une autre essence que les premières?: leurs objets sont immatériels et intemporels. Pour cette raison, l'étroite association entre la physique et les mathématiques, mais aussi désormais entre la biologie et les mathématiques ne peut pas annihiler la distinction de nature entre elles. Le monde des mathématiques et celui des sciences naturelles demeurent à jamais distincts.
    Une idée centrale ici défendue est la suivante?: s'il y a bien progrès des connaissances scientifiques, il y a aussi et surtout accroissement de ce que les humains ignorent au sujet de la nature, de l'Univers et de la vie. Chaque découverte apporte plus de questions nouvelles que de réponses. En revanche l'intensité de notre dialogue avec la nature s'accroît spectaculairement grâce à l'activité scientifique.
    L'auteur présente enfin des arguments pour soutenir que les sciences et les techniques sont deux réalités et deux genres d'activités fondamentalement distinctes?; Albert Einstein n'est pas plus responsable de la bombe à hydrogène, que Galilée de l'artillerie, ou Darwin de l'eugénisme.

  • "Agent double !". Tel est celui à qui l'on croit pouvoir faire confiance alors qu'il oeuvre contre nous. C'est ainsi que l'on perçoit les sciences aujourd'hui : elles règnent dans bien des domaines mais, en même temps, elles suscitent rejet et soupçon. De la dénonciation de la sélection par les mathématiques à l'école aux questions soulevées par les avancées de la biologie, la méfiance grandit. "Agent double." C'est aussi celui qui est performant dans des registres différents. Ce deuxième sens convient bien aux sciences : non seulement elles cherchent à comprendre la nature et la raison, mais elles se développent en étroite affinité avec notre culture et notre sensibilité. Pourtant, cela, nous l'avons oublié. L'opposition entre les sciences et les lettres, le géomètre et le poète, la raison et les arts a pris force d'évidence. Si l'on n'avoue pas volontiers ne rien entendre à la littérature ou à la peinture, il n'est guère choquant de proclamer son total désintérêt pour les sciences. Retraçant la genèse de cette opposition, Vincent Jullien démontre avec clarté, exemples à l'appui, que rien ne la justifie. Pis, elle est dangereuse. Si l'on veut contester les abus de pouvoir de la science, il faut commencer, dans l'enseignement en particulier, par l'intégrer dans une culture commune.

  • The tremendous success of indivisibles methods in geometry in the seventeenth century, responds to a vast project: installation of infinity in mathematics. The pathways by the authors are very diverse, as are the characterizations of indivisibles, but there are significant factors of unity between the various doctrines of indivisible; the permanence of the language used by all authors is the strongest sign.These efforts do not lead to the stabilization of a mathematical theory (with principles or axioms, theorems respecting these first statements, followed by applications to a set of geometric situations), one must nevertheless admire the magnitude of the results obtained by these methods and highlights the rich relationships between them and integral calculus.The present book aims to be exhaustive since it analyzes the works of all major inventors of methods of indivisibles during the seventeenth century, from Kepler to Leibniz. It takes into account the rich existing literature usually devoted to a single author. This book results from the joint work of a team of specialists able to browse through this entire important episode in the history of mathematics and to comment it.The list of authors involved in indivisibles´ field is probably sufficient to realize the richness of this attempt; one meets Kepler, Cavalieri, Galileo, Torricelli, Gregoire de Saint Vincent, Descartes, Roberval, Pascal, Tacquet, Lalouvère, Guldin, Barrow, Mengoli, Wallis, Leibniz, Newton.

  • Quel est le pays le plus généreux ? Où est le royaume du bio ? Qui produit des pop stars à la chaîne ? Quelle est la plus ancienne démocratie d'Afrique ? Quelle est la capitale des poilus ? Quel est le pays le plus inégalitaire? Quelle est la langue du Web ? Où ne pas payer ses impôts ? Y aura-t-il des Indiens sur Mars ? Où se trouve l'île des obèses ? Quel pays est interdit aux touristes ? Où trouver l'amour ?
    Quel livre répond à toutes ces interrogations ?
    Un tour du monde en 80 questions inattendues. Une géographie du XXIe siècle sagace, ludique et renversante.

  • Pythagore, Aristote, Archimède, Ptolémée, Avicenne, Léonard de Vinci, Copernic, Galilée, Descartes, Pascal, Newton, Buffon, Lavoisier, Franklin, Darwin, Pasteur, Mendeleïev, Planck, Fleming, Einstein, Bohr, Watson... Qu'ont-ils imaginé, découvert, inventé ? Des mathématiques à la physique en passant par la biologie et les sciences de la Terre, ce livre retrace l'évolution des grandes disciplines depuis l'Antiquité. Comme vous le découvrirez, cette histoire n'est pas faite que de systèmes et de calculs abstraits ; c'est d'abord une formidable aventure humaine, et cet ouvrage fait la part belle à l'anecdote biographique. Ainsi, le théologien et médecin Michel Servet, qui découvrit la façon dont le sang passe dans les poumons pour s'oxygéner et qui fut brûlé vif pour hérésie sur ordre du Grand Conseil de Genève ; ou encore, plus près de nous, Marie Curie, la seule femme à avoir reçu deux prix Nobel pour ses travaux sur la radioactivité... mais qui ne fut jamais admise à l'Académie ! Bref, ce livre fait le pari que, sans être astronome, naturaliste ou physicien, vous pouvez comprendre le mouvement des planètes, les lois de l'évolution des espèces ou la théorie de la relativité.

empty