• « Apre bal, tanbou lou » : « Après la fête, les tambours sont lourds ». C'est par cette phrase chargée de menace qu'en décembre 1990 l'ambassadeur américain accueillit l'élection en Haïti de Jean-Bertrand Aristide, prêtre et théologien de la libération. Dans ce pays ravagé par des années de dictature et de misère, la voix du peuple obtenait satisfaction pour la première fois. Climat de détente internationale oblige, les États-Unis ont tout d'abord paru soutenir le processus de démocratisation. Mais la réalité, tout au long de ces années de transition difficile, est beaucoup plus complexe. De manière très fouillée et rigoureuse, mais dans un récit vivant et coloré, Pierre Mouterde et Christophe Wargny ont démêlé l'écheveau complexe des doubles jeux : celui de la CIA, des officiels américains et des organismes internationaux, mais aussi des intérêts économiques et du Vatican. Ce décalage entre discours des droits de l'homme et déstabilisation sournoise, sur fond de dénuement et de violence mais aussi d'immenses espérances, est exemplaire de la situation de bien des pays pauvres aujourd'hui.

  • Aventures

    Tania Wargny

    Ce recueil réunit trois nouvelles. Trois vies, trois aventures, celles de trois femmes aux réalités et préoccupations différentes : une Autrichienne juive, dans les années 30, une
    Syrienne fuyant son pays, en 2015, et une mère de famille en questionnement, aujourd'hui. Toutes trois ont un point commun : la quête de liberté. Y parviendront-elles ?

  • Être SDF, RMIste, domicilié précaire, ne plus avoir d'existence sociale reconnue : des centaines de milliers de nos concitoyens subissent des situations dont le point commun est qu'ils n'ont plus qu'une seule et ultime ressource, leur propre corps.
    Mesure-t-on réellement ce que cela signifie ? Non. Parce qu'il faut le vivre pour le savoir, et aussi parce que cela fait trop peur. N'avoir que son corps, c'est devoir tout miser sur lui. C'est l'inscrire, et soi-même avec, dans une trajectoire impitoyable : fonctionnement en « sur-régime » constant, surexploitation, surexposition... entraînant au final, des dégradations irréversibles. Quid alors des « projets d'avenir » ?
    Gisèle Dambuyant-Wargny a enquêté. Par son approche sociologique, elle dissèque ces logiques de « gestion » du corps précaire que notre société et les divers professionnels ne prennent peut-être pas assez en compte.
    Préfacé par Georges Vigarello, cet ouvrage éclaire de manière plus générale le corps aujourd'hui : ici, des corps surexploités pour survivre, là des stratégies pour satisfaire aux exigences de performance. Partout, une certaine misère.

    Gisèle Dambuyant-Wargny, sociologue, est enseignant-chercheur dans le champ de la précarité et du travail social.
    Les marqueurs du corps précaire. Les marqueurs visibles : le corps objet de significations. Les marqueurs sanitaires du corps précaire. Les marqueurs relationnels du corps précaire. Trajectoires personnelles du corps précaire. Le présente, le corps surexposé et surexploité. Le passé, le corps malméné. Le futur, le corps dégradé. Gestion sociale des corps précaires. La gestion du corps précaire par les institutions. La gestion des corps précaire dans les institutions.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Pacifisme, laïcité, apartheid, Palestine, grèves, morale sexuelle, mariage des prêtres, l'évêque d'Evreux intervient tous azimuts. Aux antipodes du langage mièvre et consensuel de ses collègues - la langue de buis - le petit homme frêle et timide parle. Et parle haut et fort, même si le timbre de la voix est doux et léger. La force de dissuasion est intolérable, le film de Scorcese intéressant, le patronat - même chrétien - injuste, les écoles chrétiennes liberticides. Personne n'est épargné. Surtout pas l'Église de France qui, en retour, n'est guère prête à donner à Monseigneur Gaillot le bon Dieu sans confession. Qui est l'évêque d'Evreux ? Pourquoi son impact auprès du public et des médias ? Jusqu'où ira l'homme dont la libre parole interpelle autant les Chrétiens que les autres ? Où s'arrêtera l'« effet Gaillot » ?

  • Pacifisme, laïcité, apartheid, Palestine, grèves, morale sexuelle, mariage des prêtres, l'évêque d'Evreux intervient tous azimuts. Aux antipodes du langage mièvre et consensuel de ses collègues - la langue de buis - le petit homme frêle et timide parle. Et parle haut et fort, même si le timbre de la voix est doux et léger. La force de dissuasion est intolérable, le film de Scorcese intéressant, le patronat - même chrétien - injuste, les écoles chrétiennes liberticides. Personne n'est épargné. Surtout pas l'Église de France qui, en retour, n'est guère prête à donner à Monseigneur Gaillot le bon Dieu sans confession. Qui est l'évêque d'Evreux ? Pourquoi son impact auprès du public et des médias ? Jusqu'où ira l'homme dont la libre parole interpelle autant les Chrétiens que les autres ? Où s'arrêtera l'« effet Gaillot » ?

  • Christophe Wargny nous a fait vivre une expérience unique avec son premier livre, écrit en 1976. Il y esquissait la richesse d'imagination et de ressource militante d'hommes et de femmes pour lesquels voter ne suffit pas à transformer la vie de la cité. « Louvier : sur la route de l'autogestion ? » C'était une défense et illustration de l'autogestion, mais aussi des questions, un rendez-vous avec l'histoire. Et l'histoire s'écrivait sous nos yeux. 1977, les élections municipales confirmaient l'autogestion... espérance diffuse et cependant profonde au point de séduire, en apparence au moins, ses ennemis d'hier. La coqueluche autogestion ? Maladie d'utopie ? Remède immunisant contre les bureaucrates, les notables et les étroits d'esprit ? Est-on frappé par elle comme on l'est par la grâce ? Est-on frappé par elle comme on l'est par la peste ? Ou ni l'un ni l'autre ? « Mairies frappées d'autogestion », c'est une enquête autant qu'une quête. Pour elles, Christophe Wargny a pris son bâton de pèlerin, a sillonné la France du Haut Rhin en Vendée en passant par le Gers, le Nord, le Doubs, la Seine-et-Marne ou la région parisienne. Il vous parle de Coupvray, de La Roche-Sur-Yon, de L'isle-Jourdain, de Louviers, de Lutterbach, de Marle, de Mons-En-Baroeul ou de Vandoncourt avec ce même amour pour des hommes et des femmes qui y croient et agissent pour rendre le pouvoir aux citoyens. Mais l'humour est présent, comme un signal : attention, travaux ; attention, autogestion. « Mairies frappées d'autogestion », c'est, enfin, un souffle d'unité dans l'action, face aux problèmes communs. S'y retrouvent des maires, des adjoints ou bien des conseillers venus d'horizons différents du C.E.R.E.S., du P.C.F., du P.S. et du P.S.U. L'unité n'est pas l'uniformité. Ici est reconnue la différence.

  • La presse en témoigne : Vandoncourt est l'un des villages les plus animés de France. La fête et la démocratie au village, le réveil d'une communauté rurale, l'imagination au pouvoir, à la recherche de nouvelles formes de vie... À Vandoncourt, c'est tous les jours dimanche : une enquête menée par un témoin passionné de révolution culturelle au village.

  • Autobiographie du président de la République d'Haïti, en exil actuellement, tout à la fois intellectuel et homme d'action, prêtre (en disgrâce) et leader du tiers-monde, partisan de l'ouverture culturelle et défenseur farouche de l'identité et de la langue haïtienne.

  • Même en vacances au bord de la mer, il y a des mystères lourds de conséquences.

  • Vous voulez réussir un concours de catégorie A ou B ? Pour cela vous devez donner le maximum dans l'épreuve de culture générale. Préparé par une équipe pluridisciplinaire au coeur de l'élaboration et de l'évaluation des politiques publiques et des débats de sociétés en cours, cet ouvrage est fait pour vous.
    Il vous propose 24 fiches traitant des principales politiques publiques en lien avec les grandes questions économiques, sociales et internationales actuelles.
    Il vous permet :
    o de saisir rapidement les enjeux et les orientations d'une politique publique, de définir ses principes directeurs, d'apprécier son efficacité et d'identifier ses évolutions possibles ;
    o de développer une vision globale des politiques publiques et de leur complémentarité grâce aux renvois entre les différentes thématiques en début de fiche ;
    o de mettre en perspective les débats en cours sur chaque thématique, notamment au regard des enjeux européens et internationaux ;
    o de construire une argumentation sur un sujet d'actualité afin de présenter votre propre point de vue comme l'attend de vous le jury.
    Le principal atout de cet ouvrage de culture générale est qu'il a été conçu par une équipe pluridisciplinaire rassemblant des conseillers parlementaires, des maîtres de conférences et professeur des Universités ainsi que des fonctionnaires de catégorie A, tous spécialisés dans des domaines particuliers de l'intervention de l'État et aux approches complémentaires.

empty