Les Presses de l'Université de Montréal

  • Louis-Joseph Papineau occupe une place centrale dans l´histoire politique et intellectuelle du Québec. Acteur historique de premier plan et figure mythique, il est surtout connu par ses écrits publics. Ce qu´on connaît moins, c´est l´importance de sa correspondance privée et l´influence qu´ont pu avoir ses exils sur son parcours politique.
    Les lettres de Papineau constituent la seule documentation qui nous permette de comprendre, par exemple, son décrochage du britannisme après son voyage en Angleterre en 1823, ses attentes déçues par rapport à la France après les Rébellions, sa vision de la place du Québec sur le continent américain. Les nombreuses relations épistolaires qu´il a su entretenir pendant plus de quarante ans révèlent des aspects nouveaux, souvent inattendus, de sa pensée et de son action politique.
    Personne n´était mieux placé qu´Yvan Lamonde pour révéler les facettes encore méconnues de ce personnage.
    Professeur d´histoire et de littérature à l´Université McGill, Yvan Lamonde est l´auteur de plusieurs ouvrages sur l´histoire socioculturelle du Québec. Il a codirigé le grand projet en trois tomes Histoire du livre et de l´imprimé au Canada (PUM, 2004-2007). Ses travaux lui ont valu plusieurs prix et distinctions, dont le Prix du Gouverneur général pour Louis-Antoine Dessaulles, un seigneur libéral et anticlérical (Fides, 1995).

  • Entre 1840 et 1918, l´imprimé et le livre, qui avaient déjà contribué à l´élaboration de l´histoire et de l´identité du peuple canadien, deviennent désormais les médias de communication prédominants. Plus que jamais la culture de l´imprimé participe aux transformations qui métamorphoseront la colonie en véritable État, unifiant les peuples qui le composent. C´est cette synergie qui constituera l´un des aspects historiques et culturels les plus fascinants de cette période qui est au centre de ce deuxième volume de l´Histoire du livre et de l´imprimé au Canada.
    L´expansion du territoire canadien grâce à l´immigration massive, sa traversée par le chemin de fer et par la télégraphie renouvellent entièrement la dynamique de l´imprimé, de Terre-Neuve à Dawson City. Après 1880, l´imprimé de masse voit le jour grâce à la nouvelle technologie qui permet d´imprimer plus rapidement et à moindre coût, et grâce à la constitution de nouveaux marchés desservis par les librairies. Du missel au journal en passant par le livre de recette, le catalogue d´Eaton et l´almanach, les Canadiens sont dorénavant en contact quotidien avec cet objet matériel qu´est l´imprimé. Dans ce contexte, l´auteur émerge lentement, soutenu par un marché de distribution à l´échelle nord-américaine, par un nombre croissant de bibliothèques publiques et par des droits conquis pour la protection de son oeuvre et sa diffusion.
    Yvan Lamonde est historien et professeur au Département de langue et littérature françaises de l´Université McGill.
    Patricia Lockhart Fleming est professeure à la Faculty of Information Studies et directrice du Collaborative Program in Book History and Print Culture de l'Université de Toronto.
    Fiona A. Black est directrice de la School of Information Management de la Dalhousie University à Halifax.

  • Étroitement liés à l'histoire du pays que deviendra le Canada, le livre et l'imprimé y ont fait leur apparition dès l'arrivée des premiers colons. Outils d'évangélisation, de colonisation, d'enseignement, de propagande religieuse et politique, mais aussi moyens d'exploration, de connaissance, de libération, le livre et l'imprimé ont contribué à la création d'une histoire nationale et à la construction de l'identité des peuples qui se côtoient désormais sur le territoire.

    Ce premier volume de l'Histoire du livre et de l'imprimé au Canada retrace le parcours de l'imprimé, depuis le débarquement des premiers colons en Nouvelle-France jusqu'aux Rébellions de 1837 et de 1838, en passant par l'apparition du premier imprimé à Halifax en 1752 et la constitution des premières bibliothèques publiques et privées. Il démontre avec clarté que l'imprimé sous toutes ses formes, que ce soit les placards, journaux, almanachs, illustrés, livres de cuisine ou ouvrages d'érudition, a fait partie intégrante de la vie quotidienne des Canadiens. Enfin, il dresse un portrait vivant de l'auteur et du lecteur, mais aussi de tous les artisans des métiers du livre et de l'imprimerie, de l'apprenti à l'éditeur imprimeur, en les replaçant dans leur contexte social et historique.

    Patricia Lockhart Fleming est professeure à la Faculty of Information Studies et directrice du Collaborative Program in Book History and Print Culture de l'Université de Toronto.
    Gilles Gallichan est bibliothécaire et historien à la Bibliothèque de l'Assemblée nationale du Québec.
    Yvan Lamonde est professeur au Département de langue et littérature françaises de l'Université McGill.

  • Au Québec, le rouge et le bleu ont traditionnellement servi d'étendards aux partis qui se sont affrontés sur la scène politique - même si ces couleurs ont pu rallier, au fil du temps, des causes bien différentes. Les 79 textes de cette anthologie rendent compte des débats qui ont façonné la société québécoise depuis la Conquête jusqu'à la Révolution tranquille. On y rencontre les principaux acteurs de cette histoire et les représentants des divers courants de pensée qui l'ont agitée : Étienne Parent, lord Durham, Louis-Joseph Papineau, Robert Nelson, Mgr Lartigue, Louis-Hyppolite La Fontaine, George-Étienne Cartier, Arthur Buies, Wilfrid Laurier, Jules-Paul Tardivel, Henri Bourassa, Olivar Asselin, l'abbé Groulx, Idola Saint-Jean, André Laurendeau, Maurice Duplessis, Fernand Dumont, Pierre Elliott Trudeau et René Lévesque.
    Étudiants et professeurs, journalistes et chercheurs trouveront ici les documents essentiels de l'histoire de la pensée politique au Québec.
    Yvan Lamonde, professeur à l'Université McGill, est un spécialiste reconnu de l'histoire culturelle et intellectuelle. Il a, entre autres, obtenu le Prix du Gouverneur général pour sa biographie, Louis-Antoine Dessaules, Un seigneur libéral, parue chez Fides.
    Claude Corbo a été recteur de l'Université du Québec à Montréal de 1986 à 1996. Il est professeur de science politique à l'UQÀM, où il enseigne notamment l'histoire de la pensée politique.

empty