Langue française

  • Jessica a 10 ans, son père est gardien de prison. Mais pas de n'importe laquelle... tout près de chez elle est enfermé Nelson Mandela. Quand son ami, David, est victime de l'apartheid, elle comprend que ce vieux monsieur représente l'espoir d'un monde plus juste.
    Le roman se divise en 5 chapitres :
    1. La plage interdite : Confrontés à l'apartheid quand ils veulent aller ensemble à la plage, les deux enfants rencontrent un journaliste qui veut en savoir plus sur Mandela.
    2. La rencontre : Tous deux décident de mener l'enquête, ils parviennent à le rencontrer et à discuter avec lui.
    3. En danger : les deux enfants manquent d'être surpris par des gardiens. Le lendemain le journaliste les attend devant la prison...
    4. Le grand jour : 11 février, jour de la libération, Jessica a été punie par sa maitresse et ne peut sortir que tardivement. Les deux enfants se perdent de vue dans la cohue et les bousculades.
    5. L'espoir : Jessica parvient à voir Mandela, avec sa femme Winnie. Elle retrouve aussi David dans une ambulance. Tous deux se remettent de leurs émotions et assistent quelques heures plus tard au discours de Mandela retransmis à la télévision.
    Pages doc :
    3 doubles :
    - La libération de Mandela (grande illustration fléchée du jour J)
    - La lutte pour les droits humains dans le monde
    - L'inégalité des droits durant l'apartheid (illustration, dans une ville sud africaine)
    5 simples :
    - L'apartheid, qu'est-ce que c'est ?
    - L'Afrique du sud aujourd'hui
    - La vie personnelle de Nelson Mandela
    - Une vie de combat
    - La situation des noirs aujourd'hui dans le monde

  • Enrhumé, Philippe est reclus dans sa chambre. Il décide d'observer la villa d'en face...

  • Comment devenir loup, ou fleur, ou cygne, tempête, feu, eau, ou pierre ? Les déesses et les dieux de l'Antiquité le peuvent sans peine et savent aussi obliger les humains à changer de forme. Zeus, le grand dieu souverain, est le maître de ces transformations. Il en joue comme il veut. Qu'est-ce que cela dit de nous- mêmes, de notre condition ? Avons-nous ces pouvoirs, ou n'est-ce que du rêve ? Poésie, jeux, films et science se posent ces questions. Pierre Judet de la Combe, qui est déjà venu au sujet d'Achille et d'Ulysse, revient pour nous parler de métamorphoses.

  • Graine-de-Bison dort mal : toutes les nuits, son grand-père lui apparaît en rêve et lui demande de retrouver un mystérieux objet... Aidé de ses amis Yakari et Petit Tonnerre, il part à la recherche de ce fabuleux trésor ! Mais leur route est pleine de dangers, et Graine-de-Bison devra gagner en sagesse s'il veut déchiffrer l'énigme lancée par son grand-père...

  • Trois histoires, trois univers, et trois ogres affamés !
    - Mini Poucette et l'ogre Farfalle
    Mini Poucette ne rêve que d'une chose : se battre contre un gros ogre barbu et méchant, comme son cousin Petit Poucet ! Et justement, ce matin, elle se fait enlever par un gros ogre affamé. Hop ! Dans le sac avec les autres ! Dans le noir, les enfants pleurent, mais Mini Poucette se souvient de ce que lui a dit son cousin « Les ogres sont plus bêtes que méchants ! » Il va falloir ruser pour échapper à l'ogre... Mini Poucette a trouvé son aventure !
    Écrit par Christophe de Barbarin et illustré par Ronan Badel
    - L'ogre qui voulait devenir chevalier
    /> La plupart des ogres veulent dévorer et terrifier les enfants, mais Ogrino lui, rêve de devenir chevalier. Décidé, il quitte le pays des ogres pour le château de la princesse Lisa. Avant de le faire chevalier, la princesse décide de le tester. Ogrino va tout donner pour réaliser son rêve !
    Écrit par Jean-Pierre Courivaud et illustré par Ronan Badel
    - Le clafoutis d'écoliers
    L'ogre Bidodu se réveille après cent ans, et il est affamé ! Vite, il kidnappe deux enfants ! Ceux-ci lui parlent de leur école, et l'ogre se réjouit ! Il y court pour enlever d'autres enfants ! Mais Madame Odile, l'institutrice, entend les gros pas de Bidodu bien avant que l'ogre n'arrive. Très sereine, elle cache les enfants, et calmement prépare une petite surprise pour le ventre de Bidodu.
    Écrit par Jean-Pierre Courivaud et illustré par Zuza Vaka eka

  • Guillaume est noble, il a 14 ans. Il se rend à cheval chez le seigneur qui va lui apprendre le métier d'écuyer lorsqu'il rencontre de pauvres paysans condamnés au cachot par injustice. Guillaume va mettre en oeuvre son ingéniosité pour les sauver et suivre ainsi le code d'honneur des chevaliers...

  • Bienheureux
    Cela veut dire heureux, joyeux.
    Dites-moi : est-ce que vous cherchez vraiment le bonheur ? Parce que dans une période où l'on est attiré par tant de faux bonheur, on risque de se contenter de peu, d'avoir l'idée d'une vie au rabais. Vous, au contraire, aspirez à de grandes choses ! Élargissez vos coeurs !
    Message pour les JMJ, 21 janvier 2014
    #aspirations #coeur #bonheur
    Foot
    Mes amis, ne restez pas parmi les spectateurs des derniers rangs au match de l'histoire. Allez sur le terrain ! Jouez en attaque ! Poussez le ballon en avant, construisez un monde meilleur, un monde de frères et de soeurs, un monde de justice, d'amour, de paix, de fraternité, de solidarité. Jouez en attaque, tout le temps !
    Veillée avec les jeunes à Rio, 27 juillet 2013
    # Fraternité #justice #paix
    Tarzan
    J'avais 17 ans quand j'ai entendu la voix de Jésus dans mon coeur. Il s'est passé plusieurs années avant que cette invitation devienne concrète et définitive. Il s'est passé tant d'années de succès, de joie, mais aussi d'échecs, de fragilités, de péchés... Soixante années sur la route du Seigneur, derrière ou à côté de lui, mais toujours avec lui. Cependant, je veux vous dire ceci : je n'ai jamais regretté ! Pourquoi ? Parce que je me prenais pour Tarzan et que j'étais fort pour aller de l'avant ? Non, je n'ai jamais regretté parce que Jésus est toujours près de moi.
    Rencontre avec les jeunes, 22 septembre 2013
    #chemin #choisir #Seigneur

  • Il y a un nouveau venu au royaume, et la princesse Valentine le trouve très à son goût. Lorsqu'elle demande au roi de l'inviter et que celui-ci exige du chevalier qu'il prouve d'abord son courage, Valentine ne se laisse pas décourager : elle a un plan. Elle va se mettre faussement en danger, et ainsi le chevalier viendra la sauver ! Mais le jour J, elle a beau l'appeler au secours, le malotru ne semble pas décidé à l'aider...

  • Lire la Bible intégralement, nous sommes nombreux à l'avoir désiré et tenté, et tout aussi nombreux à nous y être cassé les dents... La Bible n'est ni un roman ni un livre d'histoire ni un catéchisme. Sa lecture demande de nombreux éclaircissements dans plusieurs domaines : théologique, historique, littéraire, exégétique et linguistique... Et difficile d'y comprendre quoi que ce soit sans se faire une idée de la longue réception de ses textes sur plus de 2000 ans. L'exégète historien, théologien et homme de lettres prolixe qu'est Pierre-Marie Beaude a imaginé une longue correspondance de 3 ans entre un oncle, érudit bibliste, et sa nièce, curieuse, passionnée et non conformiste. Leur pacte : lire toute la Bible tous les deux pendant trois ans et tout se dire, poser toutes les questions, chercher toutes les réponses, tout se raconter. Ils nous entraînent dans un dialogue ouvert, plein de rebondissements, sur l'histoire des textes, les aventures des héros, les mystères et les énigmes des Écritures... Le résultat : un livre unique à deux voix, une somme passionnante et enlevée, une véritable exploration des récits bibliques. Un savoir historique, littéraire et exégétique raconté avec brio, et le souci de transmettre aujourd'hui ce patrimoine exceptionnel.

  • Est-il possible de connaître Dieu ? Quels sens ont les mots que nous employons ? Ce livre est un témoignage précieux de l'audace spirituelle de François Varillon qui entendait frôler au plus près le mystère de Dieu. Visitant Fénelon, Ignace de Loyola, Péguy, Romano Guardini, l'auteur explore ainsi les chemins de la méditation chrétienne. Notamment ce que les mystiques appellent « l'état passif », et qui nous permet d'entrevoir même de très loin « l'éternelle enfance de Dieu ». Ce livre apparaît aujourd'hui comme un véritable guide spirituel.Précurseur d'un Christian Bobin, et de son Très-Bas, il donne un bouleversant témoignage d'une présence humble et silencieuse de la divinité dans le monde contemporain.

  • Le monde qui vient fait irruption dans notre présent, comme le précédent ouvrage de Pierre Giorgini l'annonçait, sous le titre la "Transition fulgurante". Comment cette nouvelle donne peut-elle faire sens ? Et comment retrouver joie à habiter un monde où nous n'avons plus nos repères ?
    Ce qui a lieu aujourd'hui a lieu au niveau planétaire ; nous subissons le flux d'informations venu des quatre coins du monde : comment nous situer dans ce nouvel espace-temps ? Comment également participer à l'élaboration de l'intelligence démocratique puisque chacun est appelé dans un système désormais contributif à collaborer à ces grand projets de société ? Là où le sens émergeait jusqu'alors, il n'est plus : le lieu proche a cessé d'être le lieu dont notre avenir dépend et le présent le seul temps qui nous concerne. Il va nous falloir reconstruire, retisser des lieux. Et réinventer un monde plus durable, dans un vaste processus d'humanisation, pour y retrouver le sentiment de la joie, signe que nous y sommes à notre place.
    Préface de Patrick Viveret
    Contrepoint philosophique de Bertrand Vergely

  • Ce matin, Olivier l'a tout de suite remarqué : la maîtresse n'est pas comme d'habitude. Elle renverse son cartable, tache les cahiers, glisse dans l'escalier, écrase la craie... Depuis qu'une vieille dame en voiture rouge l'a traitée de nouille, tout va de travers. Bruno a une explication: la maîtresse a été ensorcelée ! Pour la sauver, Olivier, et ses amis, Bruno et Sophie créent un commando prêt à tout, même à affronter la plus redoutable des sorcières !

  • Oui, mais d'où viennent ces histoires ? Quelles sont leurs significations ? Comment les comprendre aujourd'hui ? Typiques de l'enseignement du maître et prophète de Galilée, elles sont aussi un modèle du genre parmi les paraboles bibliques et rabbi- niques, et les plus célèbres de toutes. Comme celles du semeur, du bon Samaritain, du berger parti à la recherche de la brebis perdue. Le langage populaire a retenu certaines expressions fortes : «séparer le bon grain de l'ivraie», «beaucoup d'appelés mais peu d'élus...». Le bibliste Jean-Pierre Prévost nous propose la redécouverte d'un véritable trésor que la poussière des siècles a pu nous dissimuler, comme ce «trésor caché dans un champ», de la parabole évangélique

  • Son nom signifie « rien ». Netra, abandonné par sa mère, se croit pendant longtemps le fils de la chienne qui lui a sauvé la vie. Il a dix ans lorsqu'il est recueilli par Neposus, un vieux magicien qui, pour une raison mystérieuse, vit reclus dans la montagne, masquée par un rideau de brume. Netra mène auprès de Neposus une existence heureuse et paisible jusqu'au jour où le magicien se voit obligé de lui confier une dangereuse mission : récupérer Antaerus, un précieux grimoire, avant que le sorcier Falcosi ne s'en empare. Le garçon devra redescendre de la montagne pour s'enfoncer dans une Bretagne hantée par les korrigans, les meneurs de loups et les fées...

  • En 2004, à l'occasion de leur anniversaire respectif, 80 et 90 ans, France Culture et Emmanuel Laurentin organisent une rencontre entre Jacques Le Goff, spécialiste du Moyen-âge, et Jean-Pierre Vernant, historien de la Grèce antique. Au cours de ces entretiens, ces deux célèbre historiens reviennent sur leurs maîtres, leur parcours de vie et de recherche, à l'école des hautes études, au CNRS ou au Collège de France, conscients tous deux de la chance qu'ils ont eue de trouver des institutions ouvertes, prêtes à les accueillir et à lever les barrières disciplinaires. Ils échangent aussi sur leur travail, la manière dont leur génération a examiné les questions que le présent posait et le rapport entre l'histoire qu'ils ont produites et la société contemporaine. Au lendemain du décès de Jacques Le Goff, on relit cet échange avec émotion et on mesure l'héritage ouvert que ces deux penseurs laissent à la génération actuelle.

  • Eugénie est un prénom qui signifie étymologiquement la « bien-née ». C'est dans une racine commune que le terme eugénisme est apparu. Il désigne les méthodes et techniques permettant d'améliorer l'espèce humaine en intervenant sur son patrimoine génétique. L'auteur étend l'idéologie scientiste sous-jacente à l'eugénisme à toutes les tentatives de mise sous influence massive et irréversible de notre humanité au monde.
    Dans ce nouvel essai original, P. Giorgini s'attaque ainsi à notre développement scientifique et technologique. Jusqu'où ira-t-on ? Et comment ? A quel prix pour notre humanité ? Il brosse un véritable récit du futur en transition.
    Pour lui, un tiers chemin est possible, ouvrant la voie à une nouvelle ère, combinant prouesse technique, art, spiritualité, imaginaire et devenir de l'humanité en harmonie coopérative avec le bien commun, naturel et socioculturel.

  • Dans ce petit livre en forme de "confessions", Jean-Pierre Longeat raconte sa découverte de la musique, l'apprentissage du solfège, du chant. "Le chant, la musique qui monte en nous, tout rempli de souffle, de mystère et de force, rejoint tout être vivant qui aspire, inspire et expire par amour", écrit-il.
    Il raconte ce qu'est la prière musicale et chantée d'un moine. Quelle place la musique a dans la tradition monastique et dans la spiritualité chrétienne.
    Avant même de choisir la vie monastique, à l'âge de 22 ans, il fut musicien, premier prix de conservatoire et élève de l'Ecole normale de musique de Paris. Il a fait la découverte du grégorien et témoigne de sa passion pour ce chant ancien, aux origines de la tradition monastique. mais il est aussi capable de s'enthousiasmer pour la musique populaire, la chanson d'aujourd'hui...

  • "Bien plus qu'une crise, notre monde vit une mutation, une transition, une transition fulgurante." Dans ce nouvel ouvrage, Pierre Giorgini, ingénieur, créateur d'entreprises, enseignant, tente de proposer de nouveaux modèles d'organisation sociale capables de répondre aux défis de la révolution numérique. Il montre comment le bouleversement en cours de nos façons de nous organiser, de communiquer, de produire, de créer est susceptible de faire émerger une nouvelle économie de la co-élaboration, de la participation, et des nouveaux schémas d'organisation sociale (écosystèmes) fondés sur l'arborescence, le partage et la cohabitation. ce livre a bénéficié de l'apport de nombreux spécialistes, économistes, philosophes, prospectivistes... "L'oeuvre de Pierre Giorgini ouvre à toutes les disciples d'immenses perspectives de renouvellement... Nous partageons lui et moi les mêmes passions et les mêmes convictions sur l'évolution de notre société." Erik Orsenna

  • Il commence à faire nuit dans la très grande forêt et le petit, tout petit hibou ne retrouve plus sa maman. Ses amis les animaux vont essayer de le distraire et de le consoler jusqu'à son retour.

  • Quelle chaleur ! La tribu des Craspouh meurt de soif, et ses réserves d'eau sont presque épuisées. Seul Tête-en-Pierre, le grand-père de Crapounette, connaîtrait l'emplacement d'une source... Mais ce vieil original est fâché avec son fils, Cradok-le-Chef, et vit dans la Forêt-Sombre. Par tous les mammouths chauves, ce n'est pas une petite dispute qui va arrêter Crapounette !

empty