• Parce que pour connaître les peuples, il faut d'abord les comprendre.
    La nostalgie est mauvaise conseillère. Mais comment ne pas percevoir, derrière le Laos actuel et la frénésie d'investissements chinois dans ce pays enclavé d'Asie du Sud-Est, l'ombre de l'ancienne Indochine française ? Puiser aux racines de l'histoire pour saisir les nuances du présent. Se laisser conquérir par la sérénité bouddhique de Luang Prabang, l'ancienne capitale aujourd'hui menacée par le tourisme de masse.
    Raconter les convulsions qui transformèrent ce pays, de la décolonisation française à la guerre du Vietnam, en un champ de bataille de montagnes et de jungle. Dire l'interminable conflit oublié entre les montagnards, enrôlés naguère par les États-Unis et le pouvoir de Vientiane. Chaque chapitre de cet ouvrage nous livre un pan de ce Laos méconnu, toujours politiquement verrouillé, où se pressent désormais les enfants et petits-enfants de la diaspora.
    Ce petit livre n'est pas un guide. Il nous permet de lever une partie de l'énigme laotienne. Parce que seul un séjour sur place, ce récit en main, peut vous permettre de la résoudre.
    Un grand récit suivi d'entretiens avec Soren Ivarsson (Le Laos colonial et le Laos d'aujourd'hui partagent la même grammaire) et De Mattie Do (Les Laotiens du Laos sont ravis que les émigrés reviennent, vraiment).
    Un voyage au gré de personnages forts et de lieux marquants, pour mieux connaître les passions laotiennes. Et donc mieux les comprendre.
    EXTRAIT
    Le Laos est, tout entier, tel qu'il existe dans ces formes actuelles, le résultat de la colonisation française, à la fin du dix-neuvième siècle, qui donna ses frontières à ce pays alors démembré et vassalisé. Il était dès lors naturel qu'une partie importante de cet ouvrage raconte cette histoire franco-laotienne, et se plonge dans les relations complexes et parfois sanglantes qu'entretinrent jadis les royaumes du Laos et du Siam (l'ancien nom de la Thaïlande). Des relations disséquées en fin de volume par l'historien Soren Ivarson, spécialiste du Laos sous le protectorat français.
    L'histoire, encore : les guerres du Vietnam, la française comme l'américaine, ont laissé leurs marques indélébiles sur le Laos d'aujourd'hui. Cruciale périphérie du grand théâtre d'opérations militaires, son territoire ne manqua pas d'être exploité par les belligérants. 
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - "(...) Belle et utile collection petit format chez Nevicata, dont chaque opuscule est dédié à un pays en particulier. Non pas un guide de voyage classique, mais, comme le dit le père de la collection, un «décodeur» des mentalités profondes et de la culture. Des journalistes, excellents connaisseurs des lieux, ont été sollicités (...). A chaque fois, un récit personnel et cultivé du pays suivi de trois entretiens avec des experts locaux. - Le Temps
    - "Comment se familiariser avec "l'âme" d'un pays pour dépasser les clichés et déceler ce qu'il y a de juste dans les images, l'héritage historique, les traditions ? Une démarche d'enquête journalistique au service d'un authentique récit de voyage : le livre-compagnon idéal des guides factuels, le roman-vrai des pays et des villes que l'on s'apprête à découvrir." - Librairie Sciences Po
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Bruno Philip est le correspondant du Monde en Asie du Sud-Est, basé à Bangkok (Thaïlande). Vétéran du continent asiatique, il a vécu en Inde et en Chine. Il est l'auteur de Aung San Suu Kyi, l'icône fracassée (Équateurs).

  • L´aube se lève sur les collines de Pagan hérissées de temples. Le brouillard du lac Inle se dissipe. À Rangoon, la pagode Schwedagon brille de tous ses feux d´or, tandis que les robes rouges des bonzes ressemblent à des braises prêtes à s´enflammer. La Birmanie est un enchantement pour le voyageur. Les effroyables décennies de dictature militaire, et le combat infatigable d´Aung San Suu Kyi, ont forgé dans ces confins d´Asie du Sud-Est une réalité bien éloignée des pays voisins absorbés par la modernité. Ici, les dieux, les minéraux précieux et les frontières s´entremèlent. Mosaïque ethnique, l´Union de Myanmar, puisque tel est son nom officiel, est un canevas tissé au fil des royaumes bouddhistes, de la colonisation britannique et d´un relief sans pareil, entre l´océan Indien et les contreforts de l´Himalaya.
    Ce petit livre n´est pas un guide. C´est un décodeur. Il raconte ce que l´oeil ne voit pas, ce que la langue birmane décrypte, ce que les pagodes abritent, ce que cachent les terres lointaines du Triangle d´Or et leurs populations montagnardes Kachins, Shans ou Wa. Le récit d´une passion, nourri par des années d´itinérance dans ce pays alors fermé aux étrangers, accompagné d´entretiens avec des personnalités proches des gens. Et aptes à nous les faire comprendre.
    Un grand récit suivi d'entretiens avec Min Ko Naing (J'ai été emprisonné pendant seize ans) et Win Pé (Les militaires sont toujours au coeur du pouvoir birman).
    La collection L'ÂME DES PEUPLES: un récit de voyage pour apprendre, de grands entretiens pour comprendre.

  • Parce que pour connaître les peuples, il faut d'abord les comprendre
    Le Cambodge est une blessure. Impossible de ne pas voir dans les tours sculptées de la mystérieuse cité d'Angkor, redécouverte au 19e siècle par les archéologues coloniaux français, la souffrance d'un peuple martyrisé par ses souverains sur l'autel de leurs rêves de grandeur.
    Le génocide commis par les Khmers rouges, entre 1975 et 1979, au nom d'une idéologie maoïste mortifère, n'eut pas d'équivalent dans le monde. Plus d'1,5 million de Cambodgiens périrent, souvent tués à mains nues ou morts de faim dans les rizières. Ce Cambodge-là illustre tragiquement l'ambiguïté du sourire du peuple Khmer.
    Il fallait, pour raconter le destin de ce pays, un auteur qui ait connu ces années de souffrance et d'horreur. Quelqu'un qui, de témoin, puisse devenir l'historien de cette lente et difficile sortie du cauchemar dont la jeunesse khmère rêve de tourner la page. Parce que les malheurs du Cambodge, sacrifié par les grandes puissances durant la guerre du Vietnam et aujourd'hui marqué par l'empreinte de la Chine, sont aussi ceux de notre propre histoire.
    Un grand récit suivi d'entretiens avec Ou Virak (La société cambodgienne est en voie de redéfinition), Jean-Michel Filippi (Un empire, un royaume, mais un Etat à la faiblesse récurrente) et Phloeun Prim (Transformer le Cambodge par l'art).
    Un voyage historique, culturel et linguistique pour mieux connaître les passions cambodgiennes. Et donc mieux les comprendre.
    EXTRAIT
    Contrairement à ce qu'indique la traduction en français du terme Phnom, le Phnom Voar n'est pas une colline mais une rangée de grosses collines à deux pas des agglomérations de Kep et de Kampot, lesquelles se redessinent et se développent rapidement sur le golfe de Thaïlande. Réhabilitée, la voie ferrée qui relie Phnom Penh à Sihanoukville, se déroule au pied du Phnom Voar, lequel fait partie, non loin de la frontière vietnamienne, des premiers contreforts des Cardamones, une chaîne de montagnes qui longe la côte cambodgienne pour s'évanouir en Thaïlande.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - [...] Belle et utile collection petit format chez Nevicata, dont chaque opuscule est dédié à un pays en particulier. Non pas un guide de voyage classique, mais, comme le dit le père de la collection, un « décodeur » des mentalités profondes et de la culture. Des journalistes, excellents connaisseurs des lieux, ont été sollicités [...]. À chaque fois, un récit personnel et cultivé du pays suivi de trois entretiens avec des experts locaux. - Le Temps
    - Comment se familiariser avec « historique, les traditions ? » Une démarche d'enquête journalistique au service d'un authentique récit de voyage : le livre-compagnon idéal des guides factuels, le roman-vrai des pays et des villes que l'on s'apprête à découvrir. - Librairie Sciences Po
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Ancien correspondant du Monde à Bangkok, prix Albert-Londres, Jean-Claude Pomonti est l'un des meilleurs connaisseurs du Sud-Est asiatique dont il suit depuis des décennies les moindres convulsions. Il est l'auteur dans la collection L'âme des peuples de Vietnam, l'éphémère et l'insubmersible (2015) et de Cambodge, les maîtres de la terre et de l'eau (2017).

  • Parce que pour connaître les peuples, il faut d'abord les comprendre Le Vietnam n´est pas une guerre. C´est un pays, un peuple, une histoire, une culture façonnés par l´empreinte d´une relation unique avec l´immense Chine voisine. Une terre d´eau, de montagnes et de jungle où l´insubmersible côtoie l´éphèmère, où l´on s´asseoit le long des rues, sur de petits tabourets devenus, au fil de l´histoire, les attributs d´une volonté farouche.
    C´est ce Vietnam-passion, ce roman d´un pays envoûtant, où la France coloniale a laissé sa marque, que l´on retrouve au fil de ces pages, conté d´une plume intime et subtile. Du fracas des combats à la ruée vers le profit dont la paix a accouché sous la férule d´un parti communiste arrimé aux commandes, c´est le quotidien d´un pays et d´une population que l´on découvre.
    Ce petit livre n´est pas un guide. C´est un décodeur. Il porte en lui la marque des passions et des luttes vietnamiennes. Avec, au fil des pages, cette tendresse et ce goût du Vietnam qui nous permet de mieux les comprendre.
    Un grand récit suivi d'entretiens avec Bui Trân Phuong (Pour produire des fruits, l'arbre ne doit pas ignorer ses racines) et Nguyên Quang Dy (Seule issue possible: sortir de l'orbite chinoise).
    Un voyage politique, historique et culturel pour mieux connaître les passions vietnamiennes. Et donc mieux les comprendre CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE - "(...) Belle et utile collection petit format chez Nevicata, dont chaque opuscule est dédié à un pays en particulier. Non pas un guide de voyage classique, mais, comme le dit le père de la collection, un «décodeur» des mentalités profondes et de la culture. Des journalistes, excellents connaisseurs des lieux, ont été sollicités (...). A chaque fois, un récit personnel et cultivé du pays suivi de trois entretiens avec des experts locaux. - Le Temps - "Comment se familiariser avec "l'âme" d'un pays pour dépasser les clichés et déceler ce qu'il y a de juste dans les images, l'héritage historique, les traditions ? Une démarche d'enquête journalistique au service d'un authentique récit de voyage : le livre-compagnon idéal des guides factuels, le roman-vrai des pays et des villes que l'on s'apprête à découvrir." - Librairie Sciences Po À PROPOS DE L'AUTEUR Spécialiste reconnu de l´Asie, ancien correspondant du Monde à Bangkok, prix Albert-Londres, Jean-Claude Pomonti est l´un des meilleurs connaisseurs de ce « dragon » asiatique dont il suit, depuis des décennies, les moindres convulsions.

  • Quels types de révolutions et de guerres le Viêt-Nam a-t-il traversé au cours du XX e siècle ? Quels furent les chemins des possibles dans un pays colonisé et décolonisé dans la violence ? Quels furent les sources d'inspiration et les hybridations proposées ? Spécialiste du Viet-Nâm contemporain, François Guillemot livre ici l'étude habilement thématisée d'un pays réconcilié avec son histoire et de la société qui le constitue, entre opportunités mondialisées et limites naturelles.
    Le Viêt-Nam, connu pour sa lutte héroïque pour l'indépendance, fut un des grands mythes du XXe siècle. Entre décolonisation et guerre fratricide, son histoire apparaît comme exemplaire mais que sait-on de ses fractures internes ? Quels furent les chemins des possibles pour ce pays colonisé et décolonisé dans la violence ? Quelles furent ses sources d'inspiration ? Quels types de révolutions et de guerres ce pays a-t-il traversé au cours du XXe siècle ?
    Cet ouvrage nous convie à une exploration inédite du Viêt-Nam " vu de l'intérieur " de l'empire démantelé pendant le XIXe siècle à l'État-nation réunifié d'aujourd'hui. Cette perspective permet de mieux comprendre le fonctionnement du pays, dirigé par un État-Parti, et de penser plus largement le Viêt-Nam contemporain dans un monde asiatique confronté à la puissance chinoise et la mondialisation. Elle permet également de saisir l'enchevêtrement des dominations internes (coloniales et postcoloniales) et la persistance de certaines lignes de fractures. Pour accompagner ce récit, l'auteur mobilise des documents et des sources peu connus et propose des encadrés sur des thématiques clés.

  • Le 13 novembre 2010, Aung San Suu Kyi, héroïne de l'opposition à la junte, est libérée après des années de lutte et de captivité. Prix Nobel de la paix en 1991 et fi lle du général Aung San, père de l'indépendance, la Dame de Rangoun préside depuis 2016 aux destinées de la Birmanie et tente de rendre à son pays une place digne de son histoire millénaire.
    Au carrefour de l'Asie, abritant une diversité culturelle et linguistique unique, la Birmanie s'ouvre depuis peu au monde. Après des décennies d'isolement et d'ostracisme sous le joug d'une junte militaire brutale, un afflux massif de capitaux étrangers, une croissance économique soutenue et un développement touristique remarquable permettent au pays de s'imposer comme un acteur régional incontournable.
    En dépit de ces progrès, la Birmanie fait face à d'importants défis. Le processus de démocratisation initié en 2010 après la libération d'Aung San Suu Kyi demeure fragile et subordonné à une armée birmane toujours présente au coeur du pouvoir, tandis que les tensions ethniques et religieuses qui divisent le pays depuis son indépendance perdurent sans grand espoir de résolution prochaine, comme en témoigne le regain de violence visant la minorité musulmane rohingya depuis 2012.
    En retraçant pour la première fois l'histoire de la Birmanie de ses origines aux temps des premiers rois de Pagan jusqu'à nos jours, cet ouvrage nous offre une perspective idéale pour appréhender ce pays en pleine mutation et tenter de mieux le comprendre dans toute sa complexité et sa richesse.

  • Entre génocide et dictature, redécouvrez l'histoire du Cambodge ! Qui d'autre que François Ponchaud, auteur de l'inoubliable Cambdoge année zéro (paru en 1977), pouvait à ce point « résumer » la très riche histoire d'un des pays les plus attachants de l'Asie du Sud-Est, depuis l'époque mythique des bâtisseurs d'Angkor, jusqu'à la difficile reconstruction après le drame des Khmers rouges ? Sans minimiser non plus les enjeux contemporains. Il faut dire que ce prêtre pas comme les autres vit sur place depuis 1965, et que chaque jour qui passe est le témoin de ses multiples engagements aux côtés de la population... Il a lui-même appris le khmer pour mieux s'imprégner des subtilités de cette civilisation, et, accessoirement, traduire la Bible dans cette langue. Cet essai historique, richement documenté, nous est livré par un témoin privilégié de la culture cambodgienne. EXTRAIT "Eau et Terre", c'est ainsi que les Khmers désignent le pays qui les a vus naître. Où finit l'eau ? Où commence la terre ferme ? On ne l'a jamais bien su, et on ne le sait toujours pas. Chaque année, les eaux boueuses du Mékong descendent du Tibet, inondent la vaste dépression située au centre de la péninsule indochinoise et y déposent leur limon fertile. À l'est de cette cuvette, les contreforts de la cordillère annamitique ralentissent la course des nuages de la mousson. À l'ouest, la chaîne des Cardamomes interdit, l'accès à la mer, et au nord, celle des Dangrek forme une muraille en partie infranchissable. Seul le sud-est s'ouvre vers la mer, à travers le Vietnam ; une trouée entre la chaîne des Cardamomes et celle des Dangrek, au nord-ouest, offre un passage vers la Thaïlande. Au centre, le Tonlé Sap, le « fleuve d'eau douce », vestige d'un ancien golfe, constitue un véritable vivier où se reproduit une multitude d'espèces de poissons, dont certaines, proches des coelacanthes préhistoriques, ont totalement disparu dans les autres parties du monde. CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE Une histoire riche, donc, décrite avec tout l'amour (et donc la partialité) que l'auteur a pour ce petit pays du Cambodge qui a tant souffert. [...] L'édition est très bien faite, agrémentée de quelques cartes et de notes de bas de pages pertinentes. - Cyril, Babelio À PROPOS DE L'AUTEUR François Ponchaud est prêtre des Missions étrangères. En 1975, dans les locaux de l'ambassade de France, il vit douloureusement la prise de pouvoir des Khmers rouges à Phnom Penh, qui vident la capitale de tous ses habitants en quelques heures. En 2013, il a témoigné aux procès des dirigeants encore vivants. Aucune péripétie de l'histoire de ce pays ne lui est étrangère.

  • Géographique et historique, ce tour d'horizon s'interroge aussi sur la place de ce pays millénaire face au monde et à la modernité, avec les problèmes actuels du développement économique et de la montée des nationalismes. La Thaïlande est étudiée comme partie intégrante des nouvelles donnes économiques et politiques de l'Asie.

  • L'effondrement du Sud, marqua la fin de la guerre du Viêt Nam. Auparavant avaient eu lieu des batailles d'une grande ampleur et d'une atrocité poignante.
    Un été embrasé est le témoignage d'un officier sud-vietnamien, Phan Nhât Nam, qui relate les grandes batailles de l'été 1972, celle de Charlie-Kontum, d'An Lôc et de Tri-Thiên. Ce témoignage révèle un monde d'horreurs et de souffrances et rend hommage au sacrifice et à l'héroïsme de soldats qui croyaient en leur idéal.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Retracer en lignes claires mais précises la grandeur de l'empire d'Angkor, conter l'histoire de ses rois et de leurs oeuvres, décrire la réalisation comme le symbolisme des impressionnants monuments que ces mêmes rois édifièrent par centaines au sein de leur domaine, suivre au fil des siècles l'évolution des styles des sculptures qui témoignent encore du génie de ce peuple khmer : telle est l'ambition de cet ouvrage.

  • L'objet de cet ouvrage est de faire mieux comprendre l'évolution politique de Malraux par une série de biographies, écrites le plus souvent en partant de la mention de ces figures dans les oeuvres de Malraux : d'abord dans les articles de L'Indochine et L'Indochine enchaînée, mais aussi les Antimémoires et La corde et les souris. Ainsi que les personnages évoqués par Clara Malraux dans Les combats et les jeux et les figures les plus représentatives de l'administration coloniale et du nationalisme vietnamien de l'époque.

  • Alors que l'Indonésie a réussi à dépasser la guerre civile, pour se lancer cahin-caha dans la globalisation, des zones d'ombre persistent. Avec la chute du Président Suharto, vint l'heure des bilans... et des successions. Son gendre, le général Prabowo Subianto, que d'aucuns considéraient comme son successeur, fut écarté de la route du pouvoir. Trop honnête ? Sanguinaire ? L'auteur de cet ouvrage souhaite corriger un malentendu, et participer ainsi à l'apaisement des consciences.

  • En dépit de racines rurales très modestes, Keat Chhon a eu, du milieu du 20e siècle au début du 21e siècle, un parcours riche. Ingénieur du génie naval et du génie nucléaire, haut fonctionnaire, ministre, ministre d'Etat et finalement vice-premier ministre d'une dizaine de gouvernements, il a traversé plusieurs événements et conflits : l'effritement du protectorat, la dictature révolutionnaire de Pol Pot... C'est une vie intense, marquée de succès et d'exils, fait d'engagements successifs qui permet au lecteur de pénétrer à l'intérieur de l'histoire récente du Cambodge.

  • La population indonésienne a été pillée, affamée, humiliée et soumise à un semi-esclavage par plus de trois siècles de colonisation. Mais c'est aussi un peuple qui se libère lui-même contre les grandes puissances occidentales et qui instaure une véritable République démocratique qui sera détruite par les partisans d'un "Ordre nouveau". Après 33 années de dictature, la jeunesse indonésienne se dresse pour rétablir la démocratie. Elle y parvient en partie.

  • L'histoire de Hisan se passe au Cambodge et raconte les massacres et les exactions des khmers rouges contre la population cambodgienne tout juste sortie de la colonisation. C'est par la bouche d'un témoin privilégié que nous parcourons cette époque difficile. Hisan connaîtra la misère avant d'être recueillie par les notables de la région et apprendra l'histoire de son pays par une vieille dame qui l'a vécue.

  • Malgré trois handicaps majeurs : dépendance envers les investissements étrangers, croissance démographique forte et importantes inégalités sociales, l'Indonésie est devenue un modèle pour le tiers-monde.

empty