Romans & Nouvelles de genre

  • Une existence bouleversée...
    Marianne revient du village. Elle roule doucement dans la nuit noire sur le chemin qui mène à la maison des Sources. Après avoir quitté la route principale des Amandiers, elle s'enfonce sur le sentier de terre qui mène à sa vieille maison. A la mi-chemin de chez elle et en plein milieu des bois, elle voit passer devant ses phares, une masse blanchâtre et ronde comme une grosse bête s'enfuyant dans les herbes hautes au plus profond des bois. La peur au ventre, elle se réfugie chez son voisin le dénommé Pierre, pas très disposé à lui donner l'hospitalité. Toute sa vie va changer, à partir de ce jour-là...
    L'auteur nous fait virevolter dans les tourments d'une histoire sentimentale, dévastée par un événement d'une grande sauvagerie... Des mots comme des notes de musique, jouée par le style mélodieux de K-tina.
    Un roman plein de charme, faisant jaillir des odeurs et des plaisirs gustatifs dans une maisonnée où se mêlent à la décoration de ce lieu bucolique, une intrigue caractéristique.
    EXTRAIT
    Elle avait tellement tremblé pour fermer sa porte de voiture à clef qu'elle déraillait un peu en mentant, pour que Pierre accepte sa visite et son hébergement pour la nuit entière.
    - Bonsoir Pierre ! dit-elle, peux-tu me loger cette nuit, j'ai perdu mes clefs de la maison, j'ai vraiment cherché dans mon sac, dans la voiture, rien n'y fait, peut-être que demain avec le jour et le soleil venant, je pourrais mieux les retrouver. Mais ce soir, dans la nuit noire, j'ai peur de rentrer à la maison.
    - Bin bonjour Marianne ça fait longtemps que je ne t'ai pas croisée sur le chemin, tu as besoin de moi, ce soir ?
    Confuse pour tous ces jours, où elle se cachait pour ne pas le voir, elle lui dit :
    - Mon Pierre, nous sommes seuls tous les deux, et la vie est meurtrière dans la solitude, si tu veux, aujourd'hui, je veux bien t'accompagner un peu.

  • Retrouvez la redoutable Madeleine Toch pour une nouvelle aventure au Moyen-Orient...
    Soren Paul Petrek est un avocat expérimenté, passionné par la Seconde Guerre mondiale. Il a vécu en France et en Angleterre, écoutant des histoires de sacrifice et de lutte pendant les périodes les plus sombres de la guerre.
    Les recherches de Soren sur le sujet lui ont inspiré ce roman, mais est-ce fiction ou faits relatés ? Toujours proche d'une réalité que nos anciens ont pu vivre, il ne serait pas surprenant que l'action romancée se rapproche de très près d'un épisode de cette sombre période de la dernière guerre mondiale.
    Ce roman d'espionnage et d'aventures vous plonge dans l'histoire brûlante du Moyen-Orient, et vous tiendra en haleine par son intrigue trépidante et truffée de rebondissements...
    EXTRAIT
    Après avoir préparé ses valises à la hâte, John se dirigea vers la grange où sa camionnette était garée. Elle était bien rangée et faisait office de garage et de débarras pour les outils de jardinage. Il appréciait ce vaste espace de travail. Il avait dû appeler à l'avance pour trouver une place sur un vol militaire. Son nom n'apparaîtrait jamais sur la liste des passagers. Avoir beaucoup d'amis était très utile. Il entra dans la grange, surpris par une odeur de cigarette.
    - Madeleine Toche ! Que fait une belle Française à fumer dans ma grange ?
    Son sourire s'effaça lorsqu'il vit l'expression de Madeleine.
    - John, l'OLP a enlevé Tracy.
    Il se rapprocha d'elle.
    - Quand ? Comment ?
    - Depuis moins de quarante-huit heures en plein jour sur un marché, d'après le MI-6.
    - A-t-il été blessé ?
    - Non, mais sa petite amie du Mossad a été tuée.
    John posa son sac à terre et s'appuya à son véhicule. Il ferma les yeux et secoua la tête.
    - Laisse-moi deviner, ni la NSA ni la CIA ne se soucient de le faire libérer.
    - Sans doute non, mais peu importe. Je vais me rendre en Israël ou à quelque endroit qu'il soit et je l'en sortirai.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Soren Paul Petrek est un avocat général passionné par l'étude de la Seconde Guerre mondiale. Il a vécu en France et en Angleterre, écoutant les récits de gens qui ont vécu le combat et les sacrifices lors des périodes les plus noires de la guerre. Sa poésie reflète les horreurs de ces années ainsi que les épreuves et les triomphes du peuple. Le premier roman de Soren, Courage, est inspiré de l'histoire vraie d'une jeune femme belge qui a aidé d'innombrables enfants juifs à fuir les terreurs du régime nazi. Soren partage sa vie avec Renee au Bungalow 71 à Lauderdale dans l'état du Minnesota. Ses fils, Max et Riley, tous deux artistes, vont de par le monde afin de le rendre meilleur.

  • Des fables érotiques librement inspirées de La Fontaine.
    « Ainsi dans les dangers qui nous suivent en croupe le doux parler ne nuit point. »
    « Je ne suis pas de ceux qui disent : « Ce n'est rien : c'est une femme qui se noie. » Je dis que c'est beaucoup ; et ce sexe vaut bien que nous le regrettions, puisqu'il fait notre joie. »
    Ce recueil de fables, qui prend exemple sur le célèbre modèle de La Fontaine, évoque diverses relations amoureuses représentées par la mise en scène d'animaux, sur fond de mythologie, érotisme et moralité.
    Laissez-vous surprendre par ce recueil de fables inspirées de La Fontaine et de la mythologie grecque, où se mêlent érotisme et morale.
    EXTRAIT DE Le perroquet et le mainate
    Kâma, divinité du désir amoureux,
    Était considéré le plus puissant des dieux.
    Il symbolise le sexe et la tentation.
    Un perroquet lui sert pour sa locomotion.
    Un ara discutait avec un congénère,
    Quand devant lui passa le plus beau des derrières.
    Il s'excusa alors auprès de son vieux pote,
    Et partit en lui empruntant une capote.
    Puis il poursuivit l'oiseau, un très beau mainate
    Qui n'ayant rien de visible entre les deux pattes,
    Lui apparut comme une jolie demoiselle
    Qu'il rattrapa vite en quelques battements d'ailes.
    La belle venait de se faire une teinture
    Qui rendait ses cheveux bien plus blonds que nature.
    Tous deux sachant très bien imiter les humains,
    Avaient bientôt trouvé un langage commun.
    Les deux oiseaux qui étaient de très beaux parleurs,
    Se tinrent la dragée durant plus de deux heures.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Philippe Huvet a quitté l'école très jeune, mais, gamin, son père l'a emmené voir toutes les pièces du théâtre classique à la comédie française. (Son livre de chevet est Le Cid de Corneille). D'où son goût et une certaine facilité pour la rime et les alexandrins. Malgré un parcours scolaire tronqué, il s'est cultivé sur le tard, a beaucoup voyagé, vécu deux ans au Pérou et appris plusieurs langues étrangères (dont le chinois). Ce n'est qu'arrivé à la retraite, pour meubler sa solitude qu'il s'est essayé à l'écriture par l'intermédiaire de ce recueil de fables.

empty