Biographie / Témoignage littéraire

  • Une vie consacrée à l'enseignement
    Burn-out, intraduisible en français et pourtant de plus en plus fréquent dans notre cher pays. C'est bien de ce mal-être insidieux dont il est question dans le témoignage de Jean-Michel Bartnicki.
    Enseignant en classes primaires du Nord, il décrit la lente progression de ce malaise larvaire qui l'amènera un jour de janvier 2012 à quitter sa classe à la seconde où sa conscience bascule dans l'indicible.
    L'auteur décrit précisément la lente désillusion qui ronge les ambitions les plus farouches. Plutôt que de sombrer dans une funeste dépression, il préfère coucher sa catharsis sur le papier. Puisse-t-elle servir à de futurs enseignants à rester vigilants devant ce fléau des temps modernes.
    Un témoignage fort, un récit de résilience dans lequel se côtoient poèmes, réflexions sur le système éducatif, anecdotes, dialogues, citations, ...
    EXTRAIT
    Il m'a fallu plus de trois ans pour que j'ose témoigner sincèrement, sans complaisance, de mon expérience d'enseignant, plus précisément de celle de professeur des écoles, métier que j'ai exercé avec passion, enthousiasme et abnégation dès mes premières interventions dans les classes des écoles de ma région des Hauts-de-France. Trente-six mois pour retrouver mon équilibre, ma personnalité mélancolique et chaleureuse à la fois. Constat introspectif hâtif, mais qui résume parfaitement ma nature. Il y a en moi une véritable souffrance inhérente au décalage symptomatique, systématique, entre mes aspirations, mes valeurs, et la réalité souvent médiocre qui m'entoure. Sans doute pour l'embellir, j'ai une propension à placer les personnes, que je rencontre, que je côtoie, sur un piédestal en leur attribuant d'emblée des qualités surfaites, inappropriées. Manque d'objectivité ? Serais-je un idéaliste forcené ? Quoiqu'en y réfléchissant bien, je pense qu'il conviendrait mieux de parler d'idéaliste désabusé.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Jean-Michel Bartnicki est né en 1957 dans le Nord de la France. Il est d'origine polonaise du côté paternel. Fils unique, il s'est construit seul commençant très jeune à confier ses émotions les plus intimes à la page blanche. Il a suivi un cursus littéraire et a obtenu le baccalauréat avec mention en 1976 avant de passer tout à fait par hasard le concours pour devenir instituteur.
    Il est à la retraite depuis septembre 2012. Depuis il se consacre en grande partie à sa passion pour l'écriture de chansons, de poèmes, de nouvelles, de contes, mais pas uniquement.

  • Mais quel lien inattendu unit Anne à Henri ?
    Ce livre est tiré d'une histoire vraie. Il entrainera le lecteur dans une dimension à la mesure de l'enfer de Dante, dans l'extrême émotionnel.
    Première époque : l'histoire d'Henri - Abandonné, battu, baladé de foyers de l'enfance en foyers de l'enfance, Henri découvrira trop tôt l'horreur de ces jungles world. Viols dans les établissements mixtes, bagarres, fugues, rencontres inquiétantes. Pourtant, le jeune Henri n'aura de cesse de trouver son équilibre, sa place au sein d'un univers amer et violent. Puis ça sera la légion étrangère, la désertion, la prison militaire. Enfin la rencontre décisive qui change un destin...
    Seconde époque : l'histoire d'Anne - Prostituée à Nice, Anne vit tantôt dans la rue, tantôt dans les foyers d'hébergement d'urgence. Pour le lecteur, une immersion totale dans le monde des sans-abris niçois et de la prostitution. Anne lutte comme une lionne pour survivre, face à un système social défaillant, qui infantilise et tue à petits feux les plus démunis. Henri la pousse à se raconter. Pourtant, à la limite de la mort, un miracle se produit...
    Mais quel lien inattendu unit Anne à Henri ? Qui est qui ? Un livre époustouflant, avec une volonté d'acier, une volonté qui transforme, secoue et ne renonce jamais.
    Découvrez ce roman autobiographique et plongez au coeur de deux parcours de vie difficiles, mais réels !
    EXTRAIT
    Plus on est violent au combat, plus on devient un bon légionnaire. C'est une logique humaine. Aujourd'hui, je suis capable de faire péter la moitié d'une section de combat ennemie en chantant la Madelon. Je suis capable de vivre dans n'importe quel milieu hostile et me démerder à la perfection. Je sais me cacher, surprendre et tendre une embuscade. Je sais me déplacer silencieusement, déjouer les pièges conventionnels et en poser d'autres, invisibles à l'oeil nu. Je sais reconnaître une alerte NBC, m'en protégeant en revêtant une combinaison spéciale. Je sais faire un brancard de fortune, donner les premiers soins à un blessé. Je sais ramper dans la merde. Je sais me laver dans une rivière, obtenir la bouffe par n'importe quel moyen.

  • Le témoignage bouleversant d'une femme frappée par la tragédie.
    Un chemin de vie pour une jeune femme promise à un bel avenir. Un escalier, une chute. Bascule ! Tout s'arrête ou devient différent pour elle.
    Dans ce témoignage, Élisabeth Lafont vous emmène avec elle, d'abord dans son passé, avant l'accident, puis dans son présent. En remontant dans son enfance, elle tente de découvrir des réponses à ses questionnements. Comment les autres ont-ils perçu la "petite dernière" de la famille ? Comment les a-t-elle perçus dans son coeur d'enfant qu'elle garde encore aujourd'hui ? Et comment l'ont-ils perçue et la perçoivent-ils encore après le drame ? Surtout après le drame...
    L'auteur se livre "corps et âme". Fragilité et force se côtoient. Découragement et volonté se livrent bataille. L'autodérision, une plume légère, et voilà un témoignage où l'impossible devient possible. Condamnée, elle a bravé "l'escalier". Elle a réussi à remonter les marches de sa vie. En est-elle pour autant ressortie indemne ? Elle a promis...
    À travers des textes courts, l'auteur nous conte avec poésie la vie qui se poursuit, après un accident...
    EXTRAIT
    Il est là, suspendu dans les airs,
    Indifférent aux regards fixés sur lui.
    Il glisse, avec précaution et précision,
    Un pied devant l'autre, sans aucun bruit.
    Il avance, les yeux rivés à son horizon intérieur,
    Les mains accrochées à ce balancier
    Qui le retient momentanément à la vie.
    Il respire doucement, retenant son souffle,
    Obéissant à son coeur qui bat sous la tension.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Élisabeth Lafont est une passionnée de littérature. Après avoir exercé l'activité d'attachée de presse pendant de nombreuses années, durant lesquelles elle a côtoyé le milieu littéraire, elle s'est reconvertie dans l'animation d'ateliers d'écriture, afin de pouvoir se consacrer à la rédaction de ses propres ouvrages. Elle est déjà l'auteur (en collaboration avec Isaure de Larminat, peintre-graveur) de Croquis aux Éditions l'Empreinte en 2010, et de Les Millanois aux Éditions LUGD en 1983 (Histoire et Généalogie pendant la Révolution Française à Lyon). De l'Ombre à l'Aurore est son premier recueil de nouvelles, et un coup de maître.

empty