Coédition NENA/ENDA Tiers monde

  • Cette étude comporte essentiellement trois volets : - Politique d'assainissement au Sénégal et participation des populations à la prise en charge de la demande; - Valorisation des eaux usées domestiques dans l'agriculture urbaine à Dakar; - Efficacité du traitement par lagunage des eaux usées de Castors et Diokoul (Rufisque, Sénégal). Tout en abordant ces trois volets, l'ouvrage se concentre sur l'utilisation des eaux usées dans l'agriculture urbaine, et les orientations pour l'avenir. La publication, sous forme d'ouvrage, des études que voici, présente une difficulté, qui est précisément le style que comporte ce format. Il s'agit, cependant de documents d'évaluation d'une qualité exceptionnelle, ce qui nous a conduits à les mettre tels quels, sans y changer un mot, à la disposition du public concerné. Au demeurant, nous ne considérons pas que des lacunes ou des faiblesses, qui, bien entendu, sont notre lot, comme celui de tous, ne puissent s'étaler au grand jour. Le vrai problème, c'est que, avec d'autres, nous soyons capables de réfléchir sur ces limites et d'aller plus loin.

  • Ouvrage de ENDA Tiers monde en coédition avec NENA L'intégration des sociétés rurales au développement économique et social, signifie que celui-ci ne saurait, sans danger, être conçu hors des contextes concrets dans lesquels il doit s'intégrer. Le concept de développement rural n'est pas un concept univoque. Il implique une pluralité de voies qui sont elles-mêmes fonction des caractéristiques coutumières de la société qui décide de s'y engager. Plus le modèle sera conforme aux traditions et aux valeurs de ces sociétés, plus il sera viable, et plus il aura la chance de se révéler fécond. Les populations rurales concernées doivent, de concert avec l'ETAT-NATION, décider avant d'aménager.

  • Ouvrage de ENDA Tiers monde en coédition avec NENA AUJOURD'HUI ? A la face du monde, le Sommet des réformateurs, réuni à Berlin les 2 et 3 juin 2000, vient de prendre position pour une mondialisation à visage humain, un pacte de développement avec le Sud, et une lutte plus consistante et plus efficace contre la pauvreté. Ce livre n'en devient-il pas obsolète ? Tout au contraire, l'ouvrage que voici s'inscrit dans la réflexion qui a nourri le Sommet. Celui-ci, en quelque sorte, lui apporte une caution. Et, privilégiant l'approche à partir du Sud, ce livre invite à passer de l'intention à l'action. Ce livre synthétise des recherches et échanges financés, pour une large part, par la Coopération Française. Les expériences sur lesquelles se fonde l'ouvrage sont celles qu'ont initiées et réalisées -dans bien des cas avec enda - des populations du Sud, avec l'appui de l'Autriche, des Pays-Bas, du Luxembourg, de la Suisse et de l'Unesco. Les Autorités du Sénégal et d'autres pays du Tiers-Monde ont encouragé les actions et les recherches qui les ont accompagnées.

  • Ouvrage de ENDA Tiers monde en coédition avec NENA Depuis quelques décennies, et pour quelques autres encore, la sécurité alimentaire s'impose comme l'un des problèmes cruciaux que connaît l'Afrique. Si la réponse dépend, d'abord, de la restitution d'un pouvoir de gestion aux populations, et d'actions diversifiées, menées en étroite cohésion avec celles-ci, il se trouve que les banques de céréales - qui se sont multipliées, ces temps-ci, notamment au Sahel- apportent un élément intéressant de réponse. Par leurs effets pratiques, d'abord : elles limitent, ou éliminent le risque d'une disette saisonnière. Par l'esprit qui les anime : elles créent, ou renforcent une solidarité agissante des paysans. Encore est-il utile de chercher à mieux comprendre ce qu'on entend exactement par « banque de céréales », comment on l'a met sur pied, comment elle fonctionne, quelles difficultés elle rencontre. En partant d'expériences dans les zones arides et semi-arides de l'Afrique, le document que voici propose quelques réponses aux interrogations de groupements villageois et des « agents de développement ». Il vise, ainsi, à contribuer, ne serait-ce que pour une part, à la solution des problèmes pratiques de la sécurité alimentaire, au niveau villageois.

  • Ouvrage de ENDA Tiers monde en coédition avec NENA Cet ouvrage compile des études sur la problématique environnementale en Afrique : l'actualité de l'écodéveloppement dans les relations Nord-Sud; les interactions énergie/environnement en Côte d'Ivoire; le pouvoir linguistique en Afrique (cas du Wolof); l'aménagement hydrographique au Cap-Vert; la culture comme composante de la politique extérieure du Nigéria; l'exode rural et développement villageois; les correspondances ethno-patronymiques et parenté de plaisanterie; la problématique de reboisement d'une ville zaïroise : l'expérience de Kananga; les leurres et lueurs de la participation populaire dans le reboisement; l'économie populaire urbaine.

  • Ouvrage de ENDA Tiers monde en coédition avec NENA La capitalisation se rapproche d'une biographie collective, car elle se fait sur la base d'entretiens et de réunions avec les membres de l'équipe, les bénéficiaires et des personnes associées. Elle a pour objectifs d'identifier les processus de changements produits par les activités de l'organisation, de mettre en valeur les compétences afin d'aider à construire le futur de l'organisation. Elle part donc de la problématique, et celle-ci n'est pas propre au Sénégal, mais elle caractérise l'ensemble des pays de l'Afrique de l'Ouest depuis les années 70, suite à la sécheresse, à l'échec des politiques de développement et aux programmes d'ajustement structurel. Elle fait une lecture de cette problématique par rapport aux modes d'actions développés par Ecopole. Elle montre les réponses apportées par les populations et la création de l'Ecopole Ouest Africaine. Puis elle décrit les activités en cours depuis 2003 et en tire les enseignements en termes de modes d'action, de changements et de compétences. Enfin, elle présente les orientations pour les prochaines années.

  • Ouvrage de ENDA Tiers monde en coédition avec NENA Cet ouvrage regroupe une série d'études en hommage posthume à l'économiste du développement Jan Tinbergen, et portant sur les sujets suivants. Le défi du développement durable en Afrique : au-delà des années 1990. Où en est la Mauritanie dans la protection de l'environnement ? Mimétisme en matière de droit privé en Afrique. Le développement dans le pluralisme des valeurs : l'expérience des jeunes travailleurs d'Abidjan. Médias et démocratisation en Afrique. Les recherches-système en agriculture font peau neuve.

  • Ouvrage de ENDA Tiers monde en coédition avec NENA Comme toutes les conventions internationales, la convention sur la désertification est un texte consensuel qui n'indique pas de façon explicite comment mettre en ouvre toutes ses dispositions. Une disposition majeure de cette convention impose aux pays affectés d'élaborer et d'appliquer des programmes d'action nationaux. Cet ouvrage propose une démarche pour l'élaboration participative de ces programmes d'action.

  • Ouvrage de ENDA Tiers monde en coédition avec NENA L'apprentissage du passé en vue de la ré-appropriation des modèles traditionnels et vernaculaires jugés être équilibrés, harmonieux, respectueux de l'environnement et économiques, est une tendance qui prend de jour en jour plus d'ampleur. Depuis sa parution dans les années soixante dix, cette doctrine a mis en évidence tous les bienfaits d'une telle démarche. Elle a même produit des théories : « Technologies intermédiaires », « Architectures participatives »..., qui sont de nos jours encore très valides. Elle a également induit des actions d'envergure, dont l'exemple le plus largement diffusé, est celui mené par Hassan Fathy au village d'El Gouma en Egypte. Mais là où elle a certainement échoué, c'est au moment du développement d'une théorie solide de l'apprentissage des modèles du passé, qui soit capable de fournir à la fois les moyens de l'élaboration d'une connaissance réelle des situations anciennes, et des stratégies pour leur projection dans les situations actuelles. Ceci est particulièrement vrai de l'architecture, où l'on retrouve les séquelles de toutes les approches; « mimique », « interprétationniste », « analytique » et autres, développées jusqu'ici. Le papier, ici résumé, propose une méthode alternative d'apprentissage du passé à partir du cas empirique des villes traditionnelles sahariennes « Ksours » considérées comme « systèmes complexes » indécomposables. Il développe sur la base d'une épistémologie constructive, une modélisation conjonctive diachronique qui permet non seulement une formalisation efficace des phénomènes étudiés, mais aussi l'intégration des connaissances obtenues dans les situations de projet.

  • De plus en plus, les acteurs s'accordent à reconnaître que la mise en ouvre concertée du NEPAD et des Accords Multilatéraux sur l'Environnement (AME) est indispensable pour faire émerger une véritable perspective de développement durable en Afrique. Cette importance qu'il convient d'accorder à la place et à la visibilité des Conventions de Rio dans les processus de mise en ouvre du NEPAD s'explique par le fait que toutes ces dynamiques devraient converger vers des lignes d'actions porteuses de synergie et articulées autour de l'atténuation de la vulnérabilité socioéconomique des populations et de la maîtrise des risques environnementaux liés aux changements climatiques, à la perte de diversité biologique et à la dégradation des terres. Pour avoir ratifié ces Conventions, les pays africains se sont engagés, par là-même, à faire des principes directeurs qui les sous-tendent le fil conducteur de leurs stratégies de développement. Or, ces mêmes principes se retrouvent sous forme de recommandations dans le NEPAD. Après avoir établi ce constat de convergence, la présente publication met en exergue les opportunités que les AME recèlent et qui pourraient être mises à profit par le NEPAD.

  • La terre est notre mère nourricière. Elle vit, elle meurt, elle tombe malade. Elle se rebiffe quand on la maltraite, mais elle peut aussi être maternelle et généreuse, en donnant à l'Homme de quoi vivre, quand elle est bien entretenue et quand on panse ses blessures. Mère nourricière : Gouvernants, producteurs, partenaires au développement, acteurs de tous bords, nous ne pouvons plus rester aveugles face à tes blessures, ni sourds devant tes complaintes. Tes richesses ne sont pas éternelles et nous menaçons ta vie. Aujourd'hui que nous sommes de plus en plus nombreux à la solliciter, à dépendre d'elle, nous avons le devoir, plus qu'hier, de t'observer, de l'écouter et de communier avec elle. Notre avenir, celle de l'humanité, en dépend. Ainsi, à travers cet ouvrage, les populations des terroirs témoignent, face à cette impérieuse exigence, de situations d'incompréhension qu'elles ont vécues et réclament une oreille attentive à tous ceux qui souhaitent les soutenir dans leur lutte pour une agriculture paysanne durable de leur Sénégal.

empty