Réédition numérique FeniXX (Julliard)

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • De l'optimisme aveugle des années soixante, les sociétés européennes sont brutalement passées à un pessimisme sans nuances. La croissance ininterrompue a fait place à la dépression, l'euphorie au découragement. Les civilisations sont mortelles. Notre civilisation est-elle mourante ? Peut-on scruter l'avenir de nos sociétés en évitant les préjugés ? Peut-on dresser le tableau des menaces qui pèsent sur nos sociétés ? C'est ce que tente Thierry de Montbrial dans ce livre. Il recherche la signification de la crise économique. Il étudie l'éventualité d'un conflit mondial. Il le fait en combinant la réflexion politique, l'analyse économique et la pensée stratégique. Quel sera l'avenir du système international ? Comment évolueront les relations commerciales ? Comment s'organisera le système monétaire ? Le progrès technique créera-t-il nécessairement du chômage ? En abordant ces thèmes, l'auteur trace le cadre dans lequel se situeront, pour la France des dernières années du siècle, une politique de défense, une politique économique et une politique étrangère.

  • De l'optimisme aveugle des années soixante, les sociétés européennes sont brutalement passées à un pessimisme sans nuances. La croissance ininterrompue a fait place à la dépression, l'euphorie au découragement. Les civilisations sont mortelles. Notre civilisation est-elle mourante ? Peut-on scruter l'avenir de nos sociétés en évitant les préjugés ? Peut-on dresser le tableau des menaces qui pèsent sur nos sociétés ? C'est ce que tente Thierry de Montbrial dans ce livre. Il recherche la signification de la crise économique. Il étudie l'éventualité d'un conflit mondial. Il le fait en combinant la réflexion politique, l'analyse économique et la pensée stratégique. Quel sera l'avenir du système international ? Comment évolueront les relations commerciales ? Comment s'organisera le système monétaire ? Le progrès technique créera-t-il nécessairement du chômage ? En abordant ces thèmes, l'auteur trace le cadre dans lequel se situeront, pour la France des dernières années du siècle, une politique de défense, une politique économique et une politique étrangère.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les années quatre-vingt ont été l'image inversée des années soixante. L'individualisme s'est substitué aux valeurs de solidarité et l'orthodoxie monétaire a remplacé l'apologie des déficits publics. L'origine de ce retournement est simple : le ralentissement de la croissance a mis à mal les finances publiques et fait plier la volonté des États, quand on comptait sur eux pour combattre la crise. Doit-on prévoir que cette défaite de la politique économique continuera aussi longtemps que durera la crise, ou doit-on penser que la volonté politique saura s'affranchir des infortunes de la prospérité pour s'affirmer librement ? Tel est le sujet de ce livre, qui analyse comment, pour le meilleur et pour le pire, croissance économique et volonté politique s'engendrent l'une l'autre. Daniel Cohen dessine ainsi les contours de la croissance économique contemporaine, mesure ses effets (réels et imaginaires) sur le chômage et montre pourquoi le progrès économique et le progrès social semblent suivre, aujourd'hui, des chemins divergents. Ce faisant, il offre un mode d'emploi de l'économie politique d'une clarté et d'une précision rares.

empty