Robert Laffont

  • Sodoma

    Frédéric Martel


    " L'homosexualité dans le clergé est une question très sérieuse qui me préoccupe. "
    Pape François

    Le célibat des prêtres ; l'interdiction du préservatif par l'Église ; la culture du secret sur les affaires d'abus sexuels ; la démission du pape Benoît XVI ; la misogynie du clergé ; la fin des vocations sacerdotales ; la fronde contre le pape François : un même secret relie toutes ces questions. Ce secret a longtemps été indicible. Il porte un nom : Sodoma. La ville biblique de Sodome aurait été détruite par Dieu en raison de l'homosexualité de ses habitants. Or, aujourd'hui, c'est au Vatican que l'on trouve l'une des plus grandes communautés homosexuelles au monde.
    Pendant quatre années, Frédéric Martel a vécu en immersion à l'intérieur du Vatican et mené l'enquête sur le terrain dans une trentaine de pays. Il a interrogé des dizaines de cardinaux et rencontré des centaines d'évêques et de prêtres.
    Ce livre révèle la face cachée de l'Église : un système construit depuis les plus petits séminaires jusqu'au Vatican à la fois sur la double vie homosexuelle et sur l'homophobie la plus radicale. La schizophrénie de l'Église est insondable : plus un prélat est homophobe en public, plus il est probable qu'il soit homosexuel en privé.
    " Derrière la rigidité, il y a toujours quelque chose de caché ; dans de nombreux cas, une double vie. " En prononçant ces mots, le pape François nous a confié un secret que cette enquête vertigineuse révèle pour la première fois.
    Sodoma paraît simultanément dans vingt pays.

  • Comment fonctionne notre justice ? Est-elle vraiment indépendante ou aux ordres, comme beaucoup le croient ?
    Procès Sarkozy, écoutes du Parquet national financier, affaire Fillon... : les relations entre la justice et le pouvoir sont au coeur de l'actualité.Depuis quarante ans, de François Mitterrand à Emmanuel Macron, les soupçons de collusion entre le pouvoir et la justice font la une des médias et chacun cherche à comprendre pourquoi juges et politiques s'affrontent au sein même de la République.S'appuyant sur des témoignages exclusifs, porté par un souci d'analyse scrupuleux, Pierre Rancé plonge ici dans les rouages de grandes affaires pour raconter la justice vue de l'intérieur et décrypter les raisons de cette rivalité.Ministres, directeurs de cabinet, avocats, conseillers justice à l'Élysée ou à Matignon, juges d'instruction ou procureurs se sont confiés à lui et s'expriment enfin librement sur le fonctionnement pour le moins complexe et sensible de la justice. Parmi eux, Élisabeth Guigou, Jacques Toubon, Henri Nallet, François Hollande, Éliane Houlette, Fabrice Burgaud, Renaud Van Ruymbeke ou encore Xavière Simeoni.À l'heure où le politique cherche à contourner le système judiciaire, leur parole est plus que jamais éclairante et précieuse.

  • Les affaires criminelles qui ont défrayé la chronique, par ceux qui ont mené l'enquête.
    Au moment de quitter ses fonctions en 2019, le général d'armée David Galtier était l'un des deux plus haut gradés de la gendarmerie française : figure de la Sécurité intérieure, il a gravi les échelons des ministères de l'Intérieur et de la Défense. Fort de ses quarante années de carrière, il nous entraîne au sein d'une institution qui a su, après le traumatisme des affaires Grégory et Omar Raddad, mobiliser toutes ses capacités en police judiciaire.Des meurtres sanglants d'Élodie Kulik et Marie-Christine Hodeau à l'incarcération d'Émile Louis, en passant par les infanticides de Valentin et Jonathan, la traque de Paul Touvier, l'arrestation des pirates du Ponant, le dossier Kouri ou le scandale des prothèses PIP, le général d'armée David Galtier nous fait découvrir une gendarmerie moderne, dotée de moyens scientifiques de pointe, de forces d'intervention très entraînées et d'offices centraux dédiés à la protection de la santé publique et à la lutte contre la délinquance, les mafias et les crimes contre l'humanité. Tour à tour épiques et émouvantes, ces enquêtes témoignent de la vitalité de cette force armée vieille de neuf siècles qui place l'humain au coeur de son action.


  • " Mon coeur de métier, c'est d'être cuisinier, d'imaginer des plats qui racontent des histoires. " - Cyril Lignac.

    C'est à travers des goûts que Cyril Lignac retrace son parcours singulier, de son paisible Aveyron natal jusqu'à l'effervescence de la capitale. Certains renvoient à son enfance, au cadre familial sain et généreux qui l'a porté au fil des années, d'autres à son apprentissage auprès de chefs incontournables de la gastronomie française ou encore à ses chocs culturels à Marrakech ou New York. Cette diversité exprime la sensibilité de sa cuisine actuelle et offre en même temps une plongée dans son univers.
    Un livre en forme d'ode à ce qu'il y a de plus universel: le goût.

  • - 67%

    " Je serai journaliste ", se promet très tôt la jeune provinciale de Périgueux. Pourquoi ce métier ? Par goût de l'écriture ? Pour partir en reportage et raconter le monde ? Non, pour être libre. Après une enfance heureuse au sein d'une famille aimante et protectrice, Catherine Nay accomplit peu après son arrivée à Paris un rêve qui fut celui de tous les journalistes débutants dans les années 1960 : entrer à L'Express, la meilleure école de presse à cette époque, sous la double houlette de Jean-Jacques Servan-Schreiber et, surtout, de Françoise Giroud. Elle y trouve une sorte de seconde famille. La figure de Françoise Giroud, dont elle nous révèle ici des aspects inattendus, domine ces années. Elle incarne pour elle un modèle à la fois d'observatrice des moeurs de son temps et de femme de caractère. Catherine Nay a obéi dans sa propre existence à ce même désir de liberté et d'indépendance. Elle évoque ici pour la première fois sa rencontre en 1968 avec l'un des grands acteurs de la Ve République, Albin Chalandon, resté cinquante ans plus tard le grand amour de sa vie. Devenue familière des coulisses du monde politique, elle nous offre dans le premier volume de ses mémoires, entre portraits à vif et anecdotes savoureuses, un récit original et perspicace, plein d'humour, d'intelligence et de vivacité, des règnes successifs de Pompidou, Giscard et Mitterrand, jusqu'à l'élection de Jacques Chirac, une chronique intime de cet univers de passions où s'affrontent des personnages hors normes dont elle recueille les confidences, décrypte les facettes les plus secrètes ou les mieux dissimulées. Sous le regard de cette enquêtrice aguerrie, le pouvoir apparaît tel qu'il est, avec ses rites, ses pratiques, ses grandes et petites rivalités : une comédie romanesque faite de sensibilités particulières, par-delà les idées et les convictions. Catherine Nay la raconte sans cacher ses coups de coeur ni ses partis pris. Librement !Prix Spécial du Jury du Livre Politique 2020


  • L'ordonnance optimiste du " Dr Drucker "

    L'obsession de Michel Drucker est bien connue : durer et tenir la forme. Il ne veut pas décrocher. À plus de soixante-dix printemps, est-ce bien raisonnable ? Lucide et plein d'autodérision, sans fard, il s'interroge ici sur le temps et l'âge. Au détour des couloirs de France Télévisions ou sur les routes de Provence qu'il sillonne à vélo - désormais électrique pour les cols les plus raides -, un Michel Drucker à la parole plus libre se fait jour. L'homme de télé a toujours eu une autre vocation : celle de médecin généraliste, comme Abraham, son père. Avec autant d'énergie que d'humour, il transmet son expérience de la vitalité grâce à la prévention, le sport, l'hygiène de vie, la diététique, le goût des autres, des endives et des carottes râpées. " Une vie de con ", lui disait Johnny...
    À travers son savoir, des situations cocasses, des moments de doute poignants aussi, il invite chacun à faire de la résistance face au jeunisme ambiant. On peut tous décider d'" arrêter de vieillir ". " C'est du boulot ", mais un brin de sagesse et un grain de folie aidant, quel que soit son âge, " la vie reste à venir et le meilleur devant soi ".
    Profitez-en, c'est un expert !


  • " C'est l'histoire d'un surdoué qui monte une librairie en ligne et finit par aller sur la Lune. "

    Quand Jeff Bezos fonde Amazon en 1994, c'est une petite librairie en ligne. En 2019, l'entreprise est devenue une des plus grandes sociétés mondiales, avec 840 milliards de dollars de capitalisation boursière, plus de 550 000 employés et une qualité de service qui s'est imposée comme une évidence. Cette irrésistible ascension, du livre à... tout ce qui peut se vendre, a totalement bouleversé notre quotidien.
    Surtout, Amazon a déjà commencé à transformer notre futur : livraison par drones ou ballons dirigeables, robots domestiques ne sont plus de la science-fiction, mais les innovations de demain. Grâce aux métadonnées, aux algorithmes et à Alexa - son assistant vocal -, la firme entend connaître nos besoins pour mieux les devancer et ambitionne de " cracker " (pour reprendre le terme des hackers) tous les secteurs : livre, textile, alimentation, pharmacie ; demain banque, assurance, santé, mobilité, conquête spatiale...
    À quoi ressemble ce monde inventé par Jeff Bezos ? Jusqu'où ira-t-il dans sa conquête de l'avenir ?
    Quel prix payons-nous en le laissant s'imposer ainsi ?
    Comment nous, Européens, pouvons-nous, devons-nous répondre à l'émergence d'entreprises aussi puissantes ?
    Fascinant ou effrayant ? À vous de juger.

  • Toulouse, le 26 avril 1988. Déguisés en gendarmes, une improbable équipe de braqueurs - punks, anarchistes et toxicomanes - dévalisent les coffres de la Brink's. Butin : 11,7 millions de francs, sans un coup de feu. La plupart des malfaiteurs seront interpellés et condamnés, sauf Gilles Bertin, chanteur de Camera Silens, groupe phare de la scène punk-rock française du début des années 1980. Espagne, Portugal, sa cavale va durer trente ans...
    Barcelone, le 18 novembre 2016. Après avoir serré dans ses bras sa compagne et son fils âgé de cinq ans, Gilles Bertin quitte son domicile barcelonais à l'aube. Direction Toulouse où il a rendez-vous avec son avocat pour se rendre à la justice.

  • Juges en Corse

    Jean-Michel Verne


    Pour la première fois, neuf magistrats racontent leur tumultueux passage en Corse, entre emprise mafieuse et ambiguïtés de l'État.

    " Il ne faut pas rester trop longtemps en Corse. Il faut agir dans la légalité, se garder de certaines fréquentations et, surtout, se tenir éloigné de certaines opérations "barbouzardes'. " Ces mots, prononcés par le magistrat Jacques Dallest, révèlent toute la complexité du travail de la justice sur l'île.
    Pressions, menaces, poids des clans et des réseaux, moeurs locales, grand banditisme omniprésent, attentats, coups tordus... Le fonctionnement de la justice insulaire reste très particulier, au moment même où le nationalisme a pris le pouvoir.
    Trois juges et six procureurs qui ont exercé dans l'île jusqu'à aujourd'hui témoignent de leurs difficultés à traiter les affaires. Un enjeu majeur, alors que la Corse pourrait plonger irrémédiablement dans un engrenage dangereux.
    Chacun évoque ses dossiers les plus sensibles. Tous s'expriment avec la volonté de normaliser la vie insulaire et de permettre à l'île de Beauté de poursuivre son développement dans le respect des lois de la République.

  • Rappelle-moi

    Michel Drucker

    Des plateaux de France 2 aux studios d'Europe 1, la vie de Michel Drucker est une perpétuelle effervescence. En contrepoint, il a voulu ce livre, espace intime contre la course du temps. Car le sien, d'une certaine manière, s'est arrêté le 18 avril 2003, quand au petit matin il a appris la mort de son frère Jean, l'idole de son enfance, l'interlocuteur privilégié de sa vie d'adulte. Il est des disparitions dont on ne se remet pas... Homme de télévision lui aussi, patron de chaîne, fondateur de M6, Jean Drucker entretenait avec son cadet un dialogue ininterrompu. Rappelle-moiest le prolongement de leurs conversations où, quand ils ne parvenaient pas à se joindre directement (chacun étant tout de même assez occupé !), les deux frères se laissaient ce rituel message.
    L'intime s'y mêle au public, des passages très émouvants révélant un Michel Drucker qu'on ne connaissait pas (le jour de la mort de Jean, ses obsèques, le retour à Compiègne, où leur père fut interné pendant la guerre) ouvrent sur des moments plus légers retranscrits avec beaucoup de drôlerie (le portrait de leur mère, Johnny voulant à tout prix descendre en hélico sur le Stade de France...). On y vit les coulisses d'émissions sous haute tension (Jacques Chirac, Domenech...). On y pèse à travers des portraits inattendus de son panthéon personnel (Belmondo, Ferrat, Delon, Giraudeau...) la valeur de l'amitié dans ce milieu plutôt réputé pour sa cruauté et son hypocrisie.
    Conviant le lecteur à partager une relation fraternelle d'une rare qualité, Michel raconte à Jean les moments forts de sa vie et de sa carrière ces dernières années, les rencontres qui l'ont marqué, l'évolution de la télévision (leur « drogue » commune), le rôle de chef de clan que son aîné lui a légué, tout ce qu'il aurait voulu lui dire et qu'il ne lui a pas dit, par pudeur, parce qu'on croit toujours qu'on a la vie devant soi.
    Avec ce livre d'hommage mais aussi de lucidité, l'autodidacte qui est devenu l'ami des stars, le confident des politiques et l'une des personnalités les plus aimées des Français ouvre son coeur comme il ne l'avait jamais fait.


  • L'enquête-choc sur les coulisses du foot français, gangrené par la mafia.

    Qu'ont en commun Blaise Matuidi, Fabien Barthez, Antoine Griezmann, Samir Nasri, Franck Ribéry, Karim Benzema, ou encore Florian Thauvin ? Ils ont tous évolué, bien sûr, en équipe de France et, pour certains, sont devenus champions du monde. Mais, surtout, ils ont été les cibles, plus ou moins proches, du grand banditisme. Comment en est-on arrivé là ?
    Les Parrains du foot brossent, du PSG à l'OM, en passant par Lens, Bastia et l'OL, le portrait d'un sport marqué par les extorsions de fonds, les matchs truqués, les chantages et les règlements de comptes.
    Grâce à une centaine de témoignages, ce livre révèle les secrets inavouables qui unissent ballon rond et mafia, dans la plus grande opacité : les liens entre des clubs huppés et les truands corses de la Brise de mer, puis des Bergers braqueurs ; les manoeuvres de certains agents de joueurs liés au grand banditisme ; ou encore l'émergence de nouveaux caïds de la drogue qui ont la main sur le porte-monnaie des footballeurs...
    Un livre coup de poing, fruit de trois années d'enquête, par trois journalistes chevronnés.

  • " Mon quotidien a toujours été occupé, habité, envahi par les objets, et mes jours guidés par le plaisir de chiner. Grâce à mes boutiques, grâce à "Affaire conclue', je peux poursuivre l'un des enjeux de mon existence : sublimer des objets qui ont jalonné le parcours de certaines personnes, les faire entrer dans la vie d'autres, et, de main en main, leur permettre de traverser les années, les époques. "
    Depuis août 2017, Julien Cohen est une des vedettes d'" Affaire conclue ", l'émission animée par Sophie Davant sur France 2. Chaque jour, des hommes et des femmes viennent présenter sur le plateau un objet de famille insolite, précieux ou quotidien, à une assemblée d'acheteurs spécialisés dans la brocante, qui vont devoir enchérir pour l'emporter. Parmi ces acheteurs, Julien Cohen, devenu la coqueluche des téléspectateurs.
    Mais qui connaît l'itinéraire de cet autodidacte touche-à-tout, parieur dans l'âme ? Serial entrepreneur, il est passé par la publicité, les télécoms, l'immobilier, et se trouve aujourd'hui à la tête d'une société de coursiers et de plusieurs magasins aux puces de Saint-Ouen et à l'étranger. Pour lui, la vie est un jeu - or, comme chacun sait, la chance sourit aux audacieux...

  • En ligne

    Maxime Valette


    L'entrepreneur à succès Maxime Valette, jeune créateur du site VDM, vous livre tous ses conseils pour piloter votre projet Web dans les meilleures conditions.

    Être entrepreneur dans l'univers du Web, c'est comme piloter un avion. Il faut connaître sa destination (bien définir la finalité et l'ampleur de votre projet) tout en veillant au confort des passagers (les utilisateurs doivent aimer ce que vous proposez) et à celui de l'équipage (vos collaborateurs). Il faut aussi savoir faire face aux turbulences, chaque jour apportant son lot de surprises, de déceptions, de bonnes ou de mauvaises nouvelles. Enfin, pour arriver à bon port, il faut connaître les codes de l'environnement complexe des start-up et être prêt à tout affronter. Et qui de mieux qu'un fin connaisseur pour indiquer le chemin ?
    Maxime Valette donne ici ses astuces pour aider celles et ceux, jeunes ou moins jeunes, qui voudraient se lancer. Pour cela, il raconte son expérience de Web entrepreneur et revient sur ses réussites... comme sur ses erreurs. Toutes les étapes sont détaillées, de la formation à l'entrepreneuriat au management d'une équipe qui grandit, en passant par la levée de fonds, les risques, la pérennisation du projet ou encore la fidélisation d'une communauté d'utilisateurs.
    Mais pour réaliser son projet Web et s'épanouir dans sa nouvelle vie professionnelle, il ne suffit pas de suivre des règles. Encore faut-il être passionné et faire preuve, sans relâche, de détermination. L'énergie de Maxime Valette est contagieuse... Il vous donnera envie de tenter l'aventure !

  • Papillon

    Henri Charrière

    Voici l'histoire époustouflante de Papillon, un homme innocent, condamné à aller au bagne de Cayenne dans les années trente! C'est l'injustice de ce jugement, le désir de vengeance contre ceux qui l'ont condamné, et le refus de donner sa vie à la justice française qui nourrissent l'opiniâtreté, la ténacité et la ruse de Papillon, qui va tout tenter pour gagner sa liberté à nouveau.
    A aucun moment le lecteur ne s'ennuie au fil de ces 600 pages de récit dévorant! La cavale est une obsession pour Papillon et la lecture devient une obsession pour celui qui décide de se plonger dans cette histoire vraie.
    Et c'est à bout de souffle que l'on referme ce livre d'aventure!

  • Datavision t.2

    David Mccandless

    <strong>Après le succès de Datavision, le nouveau chef-d'oeuvre graphique de David McCandless.</strong>
    Le savoir est un art.

    Bien plus que des miscellanées visuelles, Datavision² est un voyage fantastique dans l'épaisseur de notre monde, de nos vies, de nos esprits, sublimé par l'humour et le style inimitable de David McCandless.
    Si le premier ouvrage s'intéressait à l'information et aux données d'actualité, Datavision² franchit une étape et offre une plongée dans les eaux profondes de la connaissance et de l'histoire humaine. David McCandless pose les fondations d'une science de la représentation des données complexes : la datavisualisation. Le livre fait la magistrale démonstration que celle-ci permet une approche plus directe, mieux hiérarchisée, plus facilement mémorisable et plus séduisante du savoir universel.
    Une guerre nucléaire totale est-elle envisageable ? Quels sont les secrets des grands séducteurs ? Quelle est la plus puissante des superpuissances ? L'huile empêche-t-elle les pâtes de coller ? Quels sont les mots de passe les plus utilisés sur le Web ? Comment augmenter son espérance de vie ? Quelle est la fiabilité des études scientifiques ? Quelles villes seront sous l'eau en 2100 ? Datavision² recèle la réponse graphique (et esthétique) à toutes ces questions et à bien d'autres encore.


  • Pour dénoncer les scandaleuses dérives de notre système capitaliste... Un pamphlet éclairant !

    Dix ans après la crise des subprimes, dont ils n'ont pas tiré les leçons, les principaux acteurs du capitalisme sont en train de détruire le système. Ils en sont pourtant les premiers bénéficiaires : les nouveaux capitalistes sans foi ni loi, les grandes banques qui inventent des produits toxiques, les cabinets anglo-saxons qui rédigent la législation des paradis fiscaux, les actionnaires et les PDG passés " dans leur camp " qui réclament une rentabilité du capital de plus en plus élevée au détriment des salariés... En France et ailleurs, jusqu'où leurs abus attiseront-ils impunément les inégalités ? Sans prise de conscience, c'est un conflit social généralisé qui nous guette ou une catastrophe financière planétaire.
    Christine Kerdellant, journaliste économique régulièrement invitée sur les plateaux de télévision, pointe sans langue de bois tous ces dysfonctionnements dus à la cupidité et à l'obsession du court-terme. Elle ne cède pas au catastrophisme mais nous met en garde pour que le capitalisme redresse la barre... tant qu'il est encore temps.

  • Trop vite

    Nabilla Benattia

    Je ne me plains pas, j'explique. Je réfléchis - un petit peu. J'ai vingt-quatre ans, quand je me regarde dans une glace, je vois une fille jeune, mais derrière mon image j'ai l'impression d'être beaucoup plus vieille. Ce que j'ai vécu, je veux le raconter. Dire enfin ma pensée, mon ressenti. Reprendre le contrôle de ma vie. Ces trois dernières années ressemblent à un petit roman d'aventures où on rit, où on pleure, où on aime et n'aime pas. J'ai fait tout ça à fond. Je n'ai plus voulu rencontrer aucun journaliste depuis plus d'un an. Je ne crache pas dans la soupe, j'explique... Pour remercier ceux qui m'ont soutenue en espérant les divertir. Et être moins méprisée par les autres - si possible. Je suis une show girl, une fille marrante, et je vous embrasse fort.

  • " J'ai beaucoup rêvé, j'ai beaucoup osé. J'aime être dans la vie, créer, désirer, renverser les obstacles, foncer, parler avec mon coeur. La passion me guide. Je suis impatient, impulsif, jamais sectaire. Quand j'ai quitté NRJ et le Stade Français, il a souvent été écrit : "NRJ a perdu son âme' ou : "Le Stade Français a perdu son âme.' Mais l'âme monte au ciel et ce corps demeure, et se ressource. Je suis un être secret, torturé. Comme tous les timides, j'ai été capable des plus grandes audaces. Il y a des pensées ou des choses que j'ai faites qui demeureront cachées au plus profond de moi. Non, vraiment, je ne suis pas un saint. " Il est certains hommes dont le destin est une succession de chapitres totalement imprévisibles, portant avant tout la marque de la liberté. Max Guazzini est de ceux-là. Son enfance à Marseille, dans une famille d'origine italienne, l'arrivée dans le Paris turbulent des années 70, l'empreinte du catholicisme, les premiers pas dans le monde de la chanson, la rencontre déterminante avec Dalida, sa carrière d'avocat pénaliste, puis la saga d'NRJ et l'aventure du Stade Français - qui vont changer en France la face de la radio, puis celle du rugby... En racontant sa vie, avec sensibilité, drôlerie, franchise, impertinence parfois, Max Guazzini ne nous entraîne pas seulement dans les coulisses du show-business auprès des plus grandes stars de la chanson, et dans les vestiaires des Dievx dv Stade, il nous offre un festival de portraits et une très attachante traversée de notre temps.


  • Internet a-t-il tué le journalisme ?

    À l'heure de la révolution numérique, le journalisme vit des bouleversements profonds. Faire simple, faire court et, de préférence, " faire anglais " via les hashtags et les tweets, dans une langue friendly, tel semble être le credo du nouveau journaliste.
    Google, en formatant à l'extrême le contenu des articles, fait-il réellement peser une menace sur l'identité de la profession ? Le journalisme héroïque, libre et engagé, à la manière d'Albert Londres, a-t-il vécu ? Ou atteint-on aujourd'hui le stade ultime d'une évolution à l'oeuvre depuis les origines d'un métier dont l'objectif principal est d'être lu par le plus grand nombre ? Enfant de Kessel et du Web, Lauren Malka déconstruit les nombreuses mythologies qui s'attachent à une vision souvent idéalisée de cette profession qui n'a sans doute pas fini de se réinventer.

  • « Un livre vital et captivant qui nous explique clairement en quoi la mainmise de gouvernements et d´entreprises privées sur Internet constitue une menace fondamentale pour nos libertés individuelles et la démocratie. » Oliver StoneCe dialogue en forme d´avertissement entre Julian Assange et trois amis, spécialistes des nouveaux media et militants pour un Internet libre, nous ouvre les yeux sur les dangers à exposer nos vies via Internet et nos téléphones portables, et nous donne les moyens pour résister.

    Appels téléphoniques, SMS, chats, forums, Google, Facebook : nous n´avons jamais autant communiqué de données privées. Or ces données circulent sans aucune protection (pas de cryptage), sur des routes non sécurisées. Elles peuvent donc être interceptées par tous types d´organisations : entreprises privées, États, services secrets. Le marché de la vente de systèmes de surveillance des données « récoltées » sur Internet est en croissance exponentielle. Touts types d´organisations, publiques ou privées peuvent avoir accès à ces « data » qui sont l´or noir de demain. Avec humour, Julian Assange définit ainsi nos téléphones portables comme des « mouchards pouvant aussi passer des coups de fil ». « Google en sait plus sur toi que ta mère et toi-même ! » rit (jaune) un autre participant. Bien sûr, les sociétés privées qui stockent toutes ces données (Google, Facebook, opérateurs de téléphonie) promettent de ne pas les exploiter. Mais que valent leurs promesses quand on sait quel trésor représentent ces informations ? Surtout : si elles ne le font pas elles, qui nous dit que d´autres ne le font pas ? Pour Assange et ses amis, il ne fait pas de doute que nous sommes déjà suivis, espionnés et de façon beaucoup plus fine que la STASI pouvait le faire en Allemagne de l´Est ! Il faut donc que chacun réalise l´incroyable vulnérabilité dans laquelle la révolution des nouveaux moyens de communication nous place. Et l´enjeu que représente aujourd´hui un Internet libre.

    Ce livre est donc un avertissement, un avertissement d´autant plus efficace qu´il évite tout jargon et rend clairs les enjeux. Mais il est aussi et surtout un manuel d´insurrection démocratique : l´accroissement constant des échanges privés ne doit pas exposer à un accroissement constant du contrôle des individus.

  • " Pendant six ans, mon rôle a été de pénétrer les réseaux, d'identifier les intermédiaires, de recueillir des informations et de les transmettre. Pour qui ? Pour quoi ? Je l'ignorais et je n'avais pas à le savoir, persuadé que cela contribuait à un combat juste et nécessaire. Malgré les méthodes troubles qu'il m'arrivait d'observer, j'ai cru sincèrement au bien-fondé de ces missions. Après tout, je travaillais directement sous les ordres du patron de l'Office des stups, et je n'avais aucune raison de m'inquiéter quant à la légalité de ces opérations. Mais au fil des mois, le doute s'est épaissi et la méfiance a fini par s'installer. J'étais devenu complice d'un système qui, au prétexte de lutter contre le trafic de drogue, contribuait à sa diffusion massive. Jusqu'à la rupture, aussi brutale que violente. " À l'origine d'une enquête judiciaire ouverte par le parquet de Paris pour " trafic de stupéfiants " et visant les méthodes de la police, Hubert Avoine raconte pour la première fois le détail de ses missions, d'abord pour l'Office français des stups, puis pour le département de la Justice américain. Un récit sidérant, à la lisière du polar, qui pourrait dissimuler un des plus gros scandales de la Ve République.

  • Lorsqu'il a déclaré en mars 2016, à propos des actes de pédophilie révélés au sein de l'Église, " Grâce à Dieu, c'est prescrit ", le cardinal Barbarin a jeté le trouble et suscité une vive controverse qui n'est jamais retombée. Le primat des Gaules est au sommet de son influence et de son rayonnement, considéré comme un possible papabile, quand il doit faire face à ce scandale sexuel dans lequel se trouvent impliqués des prêtres de son diocèse, dont certains ont été trop longtemps protégés par leur institution. Après avoir donné l'impression de vouloir classer un peu vite ces différents dossiers, monseigneur Barbarin devient la cible de toutes les critiques. Il est attaqué d'autant plus fortement qu'il a pris la tête en 2013, de manière ouverte et virulente, des manifestations contre le mariage pour tous au nom de la morale chrétienne. Marie-Christine Tabet dévoile les liens établis par le cardinal lyonnais entre les milieux conservateurs, la fraction identitaire des traditionalistes et la communauté catholique, mais aussi les protections et relais parfois politiques dont il a bénéficié depuis le début de son ascension. En enquêtant sur son itinéraire et ses engagements, elle révèle le véritable visage d'un prince de l'Église pris au piège de ses propres contradictions.

  • Économie de survie ou fraude massive ? Le phénomène du travail au noir est complexe. Hubert Prolongeau est parti sur le terrain à la rencontre de ceux qui bossent « au black ».
    Pour la première fois, ils se racontent...Officiellement le travail au noir représente en France 5 % du PIB, soit un manque à gagner d´une dizaine de milliards d´euros pour l´État. Officieusement, ce chiffre serait nettement supérieur, avoisinant les 10 %. Qui n´a jamais travaillé au noir ou accepté qu´on travaille au noir pour lui ? Une pelouse à faire tondre, un enfant à garder, une tuyauterie à faire réparer ? Dès que cela nous paraît plus simple, économique ou pratique, nous n´hésitons pas à franchir la frontière légale en oubliant, comme le rappelle la loi, que le travail dissimulé est une infraction passible d´amendes et de poursuites. Mais la réalité du travail au noir devient autrement plus complexe lorsque ce sont des entreprises qui ne déclarent pas leurs salariés ou lorsque, par contrainte plus que par choix, le travail au noir devient, pour certains, la seule façon de survivre. On est alors loin du petit boulot qui dépanne ou du simple service rendu. L´État a beau tenter de légiférer et durcir le ton, la réalité du travail au noir perdure. Pire, elle gagne du terrain et touche aujourd´hui de plus en plus de secteurs.
    « Ils ont été faciles à trouver et difficiles à faire parler », révèle Hubert Prolongeau au terme de son investigation. Parti sur le terrain pour rencontrer ceux pour qui le travail au noir est désormais synonyme de quotidien, le journaliste s´est d´abord confronté à un mur de silence. Le travail au noir, on le pratique mais on n´en parle pas. Motus. C´est finalement sous couvert d´anonymat que la plupart des contacts établis ont choisi de lever le voile sur leur vie professionnelle et accepté de raconter leur histoire.

    Modeste a quitté le Rwanda et distribue des prospectus à Paris. Il a longtemps habité dans un squat. Singh, venu du Bangladesh, vend des petites tours Eiffel face à l´esplanade du Trocadéro. Mme Zhou, venue de Chine, travaille depuis plusieurs années dans les ateliers de confection à Aubervilliers. Tadesz, le Polonais, oeuvre sur les chantiers. Le travail est là mais tous sont précaires et fragilisés socialement. Pareil pour Marie, la nounou, Mme Carvalo, la concierge, Marie-Jeanne, l´ancienne corsetière de chez Lejaby, qui est devenue femme de ménage après son licenciement. Sillonnant le pays, Hubert Prolongeau dresse le portrait méconnu de cette France silencieuse.

    Comment en sont-ils arrivés là ? Peuvent-ils s´extraire de la logique pernicieuse ? Au travers des témoignages recueillis, on découvre des vies entières assujetties à la loi du silence et à l´usure de la précarité.

  • Alors que l´usage d´Internet s´est généralisé, qu´il est aussi bien utilisé pour réserver un billet de train que pour organiser une révolution, aucun ouvrage ne s´est encore intéresséà ce qui fait la spécificité de la webculture.À travers plus d´une centaine d´entrées incontournables, l´Encyclopédie de la webcultureretrace dix ans d´histoire du Web, ses évolutions les plus importantes, les nouvelles pratiques qui ont émergé et, en filigrane, la culture qui en est issue. Parce qu´au-delà du medium technique, Internet est surtout un nouveau monde, que nous connaissons de façon autodidacte et forcément parcellaire. Pour la première fois, un livre donne accès à une compréhension globale du Web, de ses usages politiques, criminels, culturels, pratiques... Il donne les meilleures adresses du moment, tout en tentant d´apporter des réponses à quelques questions de fond : Qu´est-ce que Facebook a changé dans nos vies ? Qui sont les ennemis de l´Internet ? Comment Hitler est-il devenu une figure emblématique de l´humour sur Internet ? Les skyblogs sont-ils la plaie du Web ? Votre adolescent est-il un kikoolol ? Comment devenir populaire sur le Web ?

empty