Langue française

  • Ingénieur, cest métier dhomme, non ? Avoir entendu cette phrase maintes fois prononcée, tout en observant la réalité, celle de ces femmes ingénieurs occupées aux quatre coins de la planète à imaginer et construire le monde de demain, voilà ce qui a motivé lécriture de ce livre. À travers les facettes de ce métier protéiforme, qui couvre tant de branches dactivités, le lecteur rencontrera des femmes au travail, se faisant une idée (enfin) juste de ses dimensions et des passions quil engendre. Volontairement non technique, le livre souvre aux témoignages vécus (parfois cocasses) et éclaire sur une toute autre réalité : les femmes ingénieurs se réalisent pleinement dans ce métier, ce que le grand public a souvent du mal à simaginer ... Ingénieur, un métier pour les filles est destiné à tous et toutes : enseignants, parents, étudiants, entrepreneurs, et tous ceux que la passion de construire habite. Ingénieure, cest vraiment un métier pour les filles L'association Supélec au Féminin, qui fête ses quatre vingt dix ans en 2008, a réalisé ce panorama de carrières de femmes ingénieurs.

  • La contrainte de productivité fait que nos entreprises choisissent de plus en plus souvent de confier les tâches de maintenance, nettoyage, gardiennage, logistique à des entreprises spécialisées plutôt que de les faire elles-même. On assiste à un recentrage sur leur cur du métier qui s'est accompagné de la mise en place d'une politique qualité forte, supposée garantir la bonne exécution et la traçabilité des prestations fournies, à travers notamment les systèmes de management de la sécurité.

    Cette sous-traitance interne s'est-elle traduite par un transfert (voire un accroissement) des risques professionnels des premières (les entreprises utilisatrices) vers les secondes (les entreprises extérieures) ? Ou au contraire a-t-elle permis une professionnalisation des activités permettant aux travailleurs d'effectuer leur travail dans de meilleures conditions ? Les évolutions de la législation suite à la catastrophe d'AZF visant à améliorer la coordination de la sécurité entre les entreprises utilisatrices et les entreprises extérieures constituent-elles un progrès ou restent-elles purement théoriques ?

    Cet ouvrage n'a pas la prétention d'apporter des réponses simples à ces questions complexes. À partir de la réflexion de spécialistes des questions de santé au travail, mais surtout à partir des témoignages de nombreux acteurs du secteur (chefs d'entreprise et responsables CHSCT, donneurs d'ordres et sous-traitants, gestionnaires de systèmes de management de la sécurité, préventeurs), un tableau des conditions d'exercice de la sous-traitance est tracé. Au fil des pages, le constat s'impose de lui-même : le débat amorcé ici ne concerne pas le seul monde de l'entreprise, il pourrait bien intéresser toute notre société.

empty