Langue française

  • Cet ouvrage d´économie a cela d´original qu´il a été rédigé par un scientifique (prix Nobel de chimie) et traduit par un physicien, près d´un siècle après sa parution en langue anglaise. Dans le texte publié en 1926, l´auteur, Frederick Soddy, met en lumière la nature exponentiellement divergente du système bancaire et pressent ses effets lors du siècle suivant. Il s´appuie sur les lois de la physique pour établir une théorie scientifique de l´économie où, notamment, les dettes ne peuvent pas enfl er sans limites. Les règles de l´économie mondiale et les analyses qui en découlent ont été échafaudées par la haute finance au service d´elle seule, sans aucune considération des principes physiques précédemment mentionnés. Selon Soddy pourtant, la gouvernance économique aurait beaucoup à gagner à être traitée « avant tout comme une affaire d´ingénierie scientifique, et non une affaire de comment tirer des intérêts de morceaux de papier ».












    Jean-Paul Devos naît à Toulon en 1949. À 28 ans, il s´installe en région parisienne. Spécialiste en aéro et hydroacoustique, ainsi qu´en thermodynamique, il passe les 20 dernières années de sa carrière au sein de la division R&D d´EDF, sur des problématiques liées à la sûreté des centrales nucléaires. Lors de son départ à la retraite, il s´est interrogé sur le fonctionnement du système économique actuel et sur le lien entre thermodynamique et économie. C´est là qu´il a découvert l´ouvrage méconnu de Frederick Soddy qui n´est plus imprimé et qui n´avait jamais été traduit. Pour le faire découvrir aux francophones, Jean-Paul Devos s´est lancé dans sa traduction.

empty