Chronique Sociale

  • Ce livre fourmille de pistes concrètes pour sanctionner sans punir, trouver des alternatives à l'exclusion, aux gifles, aux punitions collectives, colles, mises au coin, privation de dessert ou de sortie... Il s'agit de chercher des réponses qui véhiculent le plus fidèlement possible le sens porté par la règle commune et qui, en même temps, manifestent à l'enfant, au jeune le respect scrupuleux de sa personne et du citoyen qu'il est en train de devenir.
    La transgression de l'enfant, du jeune est un langage nécessaire et peut être un outil de progrès. À condition qu'il trouve sur son chemin des adultes capables de lui dire « non » et de poser cette triple contrainte : réparer les dommages causés, rendre des comptes quant aux règles bafouées, et réfléchir aux conséquences pour lui-même de ses actes. Ainsi se construira son rapport à la loi, son rapport aux autres et à lui-même.
    L'adulte, lui, doit apprivoiser ses propres émotions, pour faire preuve d'une autorité tranquille, qu'il s'agisse de poser la loi, de trouver des issues honorables aux épisodes de crise, d'écouter les victimes et les contrevenants, ou de choisir des sanctions réalistes, justes, cohérentes, compréhensibles et tournées vers un progrès à venir.

  • Éduquer sans exclure Né du sentiment d'urgence qu'il faut au plus vite nous «

  • Forte de son expérience de formatrice auprès des enseignants d'écoles maternelles et primaires, Jacqueline Bonnard s'efforce de répondre et d'aider des enseignants souvent interrogatifs sur les sciences et la technologie dans leur enseignement... surtout lorsqu'ils ne disposent pas des bases d'une culture technique qui rassure et aide à surmonter les peurs de l'inconnu. À travers ses propositions d'activités concrètes et actives pour apprendre à regarder et à interroger les objets, elle explique comment l'enseignant peut «

  • Entre invention et continuité Écrire un livre sur l'histoire de la pédagogie et les pédagogues est une véritable gageure, car ce sujet est extrêmement vaste, complexe. Bernadette Moussy, jardinière d'enfants et éducatrice de jeunes enfants a relevé ce défi avec une très grande érudition, elle nous fait voyager à travers les siècles allant du monde gallo-romain jusqu'à nos jours. Elle met en lumière un nombre impressionnant de pédagogues oubliés ou inconnus de la plupart d'entre nous et elle montre ainsi combien cette question de la pédagogie est essentielle et a taraudé l'humanité depuis ses origines. Elle souligne le lien entre les différentes pédagogies et le contexte social dans lequel elles émergent et note qu'il reflète le désir de correspondre au modèle social ou au contraire le souhait de s'en affranchir et de le faire évoluer. Un grand merci à Bernadette Moussy si attentive, aimante et respectueuse des enfants car elle nous aide à réfléchir aux fondements de la pédagogie, à ces questionnements si importants pour le devenir de nos enfants et donc de la société tout entière. Préface de Catherine Gueguen Cet ouvrage a pour but d'apporter des bases sur l'histoire de l'éducation, l'histoire des institutions d'accueil, les pédagogues et la pédagogie, en particulier celle qui s'adresse aux jeunes enfants. Il a aussi un autre but, celui de partager une passion née devant la découverte de cette volonté, qui tout au long des siècles a cherché à faire reconnaître l'enfant comme interlocuteur dans la relation éducative.

  • Rien ne se joue avant 6 ans Le monde qui vient suppose que nous sachions transmettre à ceux qui arrivent et vont nous remplacer, nous citoyens aujourd'hui adultes, la passion d'apprendre, de comprendre et d'inventer un univers dont nous ignorons encore ce qu'il sera. Le livre de Pascale Toscani nous ouvre des voies neuves pour faire évoluer ensemble notre si précieux système éducatif et lui permettre d'être demain à la hauteur d'une si haute et si nécessaire ambition. Pour moi, « Apprendre avec les neurosciences », c'est un grand livre. Extrait de la préface d'Hervé Sérieyx Ce livre réintroduit la confiance et le professionnalisme indispensables non seulement à la réussite des élèves mais aussi à l'épanouissement professionnel des enseignants et des éducateurs. La prise en compte des sciences cognitives dans l'espace scolaire va permettre à chacun de mieux comprendre les chemins sinueux de l'apprentissage, de la mémoire, de l'attention, de la motivation, des effets du stress. Ce livre nous offre deux leçons : celle d'un renouvellement de notre système éducatif par l'introduction des neurosciences et celle de l'efficacité d'une recherche-action quand elle conjugue la rigueur scientifique et la culture de la complexité. Extrait de la postface de Christian Philibert

empty