Imago

  • Engagé volontaire dans la Légion étrangère dès 1914, grièvement blessé près de la ferme de Navarin, Cendrars sera amputé de son bras d'écriture en 1915. Rectifiant nombre d'inexactitudes couramment admises, Laurent Tatu et Julien Bogousslavsky reconstituent le parcours de Blaise Cendrars durant la Grande Guerre. Ils révèlent en outre la véritable identité des combattants de son escouade. Le rétablissement des faits concernant d'une part les combats auxquels il a participé, et d'autre part ses camarades, modèles de multiples personnages imaginaires, éclaire d'un jour nouveau le processus de création littéraire et nous amène à mieux saisir la métamorphose du réel à l'oeuvre chez ce grand prosateur de la main gauche.

empty