Retz

  • Ce livre a deux ambitions :- expliquer aux parents comment l'école s'y prend pour enseigner la lecture à leurs enfants au cours préparatoire ;- aider les enseignants à dialoguer avec les familles en rendant plus compréhensibles leurs pratiques pédagogiques.Les auteurs s'attachent à décrire la diversité des pratiques mises en oeuvre dans les classes en abordant toutes les composantes de l'enseignement de la langue écrite. Pour dépasser les oppositions simplistes de méthodes, ils comparent et expliquent les choix contrastés que les maîtres opèrent dans le respect des programmes nationaux.Sans jargon, ils rendent compte de la complexité d'un apprentissage qui s'avère délicat pour une partie des élèves quand l'école ne joue pas pleinement son rôle.Soucieux de sortir des polèmiques qui ont crée une grande confusion et accru l'inquiétude de tous, ils redonnent confiance dans le travail des enseignants en le rendant plus transparent.En fin d'ouvrage, ils donnent des conseils concrets aux parents soucieux d'accompagner leur enfant dans cet apprentissage.

  • On sait l'impact des grands récits fondateurs sur la construction de la personnalité chez les enfants et pré-adolescents. Cet ouvrage exploite un thème riche, incontournable et très souvent traité par les enseignants ou animateurs de théâtre en CM et en début de collège : la mythologie.


    Destiné aux enfants de 8/12 ans, ce recueil met en scène de célèbres personnages de la mythologie gréco-romaine comme Hercule, Zeus, Apollon, Thésée, Ariane... ainsi que d'autres, moins connus, comme Polydectès, Diodore, Danaé... à travers une dizaine de saynètes.En plus de favoriser le jeu des acteurs, de privilégier les jeux de langage et de faire appel à l'imaginaire grâce aux références mythologiques omniprésentes dans ce recueil, les enfants enrichiront leur culture littéraire tout en jouant.Toutes ces saynètes, à interpréter en petits ou en grands groupes, peuvent être aisément mises en scène et représentées en classe ou en atelier théâtre.Les jeunes comédiens prendront plaisir à revêtir costumes et accessoires pour interpréter ces personnages mythiques !

  • Jamais les premiers apprentissages numériques n'ont fait l'objet d'autant de recherches scientifiques. Le savoir dans ce domaine évolue vite : travaux sur le rôle de la langue d'apprentissage (suivant que les enfants sont anglophones ou francophones), recherches sur les difficultés durables en mathématiques, etc.En s'appuyant sur les résultats les plus récents, ce livre a trois ambitions :- présenter les conditions de la réussite à l'école maternelle : comment favoriser la compréhension des nombres et le progrès vers le calcul ?- aider les parents et les enseignants à prévenir l'échec en mathématiques ;- permettre aux enseignants et aux formateurs de se situer face à une pluralité de propositions pédagogiques.Depuis longtemps, les pédagogues s'élèvent contre l'idée qu'il y aurait des enfants doués en mathématiques et d'autres qui ne le seraient pas. Et pourtant, cette idée persiste dans l'opinion. La raison de cette discordance nous est révélée par les recherches sur les difficultés durables en mathématiques chez les enfants de 8 à 12 ans dont les procédures de calcul sont très déficientes : ces enfants ont mal compris ce qu'on leur enseignait quand ils étaient tout petits à l'école maternelle ; ils ont mal compris le comptage des objets. L'explication de leur échec en mathématiques remonte donc si loin dans leur passé scolaire que certains sont tentés de le faire remonter plus loin encore, jusqu'aux gènes...Mais au lieu de décréter que ces enfants sont peu doués pour les mathématiques, considérons plutôt qu'ils n'ont pas réussi leur première rencontre avec les nombres et essayons d'aménager autrement cette première rencontre.

  • Les textes utilisent différents ressorts et s'appuient sur plusieurs thèmes chers aux enfants de cet âge : détournement de contes, pièce policière, jeux de mots et de langage, voyage dans le futur, légendes chinoises...

    De longueur et de distribution variables, ces petites comédies peuvent être aisément montées en classe ou en atelier théâtre.
    Liste des pièces :
    - La brousse a le blues Françoise Lambert-Bellanger (8/10 ans) - Saynètes inspirées de légendes chinoises Sabine Jourdain (8/11 ans) - La pêche miraculeuse Sylvie Reynard (8/11 ans) - Le grenier de grand-mère Didier Barthe (8/11 ans) - Vacances de Ouf Sylvaine Hinglais (9/11 ans) - Disparition dans les Highlands Anne-Marie et Sylvie Mésa (9/11 ans) - Comment le Petit Chaperon rouge devint le Grand Méchant loup... ou presque René Gouichoux et Olivier Ka (9/11 ans) - Alice au pays enfantasmique Cylia Ribano (9/11 ans) - J'accuses Marjorie Fabre (8/11 ans)

  • " On est plus motivé quand on apprend avec le numérique ", " Les vidéos et informations dynamiques favorisent l'apprentissage ", " Le numérique permet d'adapter les enseignements aux élèves "... Autant d'affirmations que l'on entend régulièrement. Mais s'appuient-elles sur des résultats d'études sérieuses ?
    L'ouvrage est organisé en onze chapitres traitant chacun d'une attente, ou d'un mythe, autour des technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement.
    Chaque chapitre :
    - présente le mythe : développement des attentes et des arguments généralement avancés justifiant ces attentes ;
    - dresse un rapide bilan des travaux scientifiques examinant ce mythe ou permettant d'évaluer la validité des attentes : présentation des derniers travaux et revues de questions dans la littérature scientifique ;
    - décrit concrètement plusieurs études pertinentes illustrant la réalité des TICE en lien avec le mythe, pour aider à la compréhension des apports et des limites du numérique ;
    - présente une conclusion sous forme de réponse au mythe et de propositions pour la mise en oeuvre dans la classe.

  • L'objectif est de donner à tous des outils pratiques pour mettre en place une sensibilisation théâtrale.
    Optique de travail :
    - accorder une place centrale au corps ;
    - apprendre à gérer l'espace : celui des autres (avec les exercices collectifs), celui de l'autre (quand les exercices se font 2 par 2), le sien (dans les exercices individuels) ;
    - découvrir la notion de contact et tout ce qui s'expérimente avant même l'approche du texte au sein d'un groupe.



    Respiration, relaxation, lâcher-prise, improvisation et imagination sont les points forts de ces 50 exercices.
    Pour guider son choix, l'utilisateur trouvera des pictogrammes en regard de chaque exercice, indiquant leur spécificité et le nombre de participants.
    Enfin, des précisions sont fournies sur le déroulement d'une séance et le calendrier d'une semaine-type.

  • L'enseignement de l'EPS permet aux élèves de développer leurs ressources motrices et d'acquérir des compétences spécifiques aux différents sports, mais aussi d'apprendre la tolérance, l'entraide et l'esprit de groupe, ainsi que d'être acteurs de leur formation : ils s'évaluent pour connaître leur niveau et se fixent des objectifs pour progresser.
    Huit familles de sports sont présentées :
    - les pratiques artistiques (cirque, danse...) ;
    - la gymnastique acrobatique (saut, franchissement d'obstacles, équilibre...) ;
    - l'athlétisme (course, saut, lancer...) ;
    - les sports collectifs (jeux de ballon ou de balle, tournois...) ;
    - les sports de raquette (tennis, badminton, ping-pong...) ;
    - le combat non violent (judo, lutte...) ;
    - la natation ;
    - la course d'orientation et les jeux de pleine nature.
    Chacune des activités proposées peut être mise en place avec un matériel simple, ne nécessitant pas d'équipement spécifique important.

  • Dans cet ouvrage, André Ouzoulias remet en cause les progressions et les didactiques actuellement en oeuvre en fin de maternelle et début d'élémentaire, et propose de développer des pratiques alternatives dans 4 domaines :
    - Le langage oral : l'auteur défend un authentique enseignement de la langue orale en maternelle, premier palier vers l'acquisition de la lecture ; l'objectif est qu'en fin de maternelle, tous les enfants s'expriment avec à propos et clarté.
    - La compréhension graphophonétique : il est plus efficace de commencer par faire comprendre l'idée de graphophonologie au niveau de la syllabe.
    - La production écrite : l'auteur défend la nécessité de consacrer à l'écriture une pédagogie active, appuyée sur la production de textes courts à l'aide de référentiels, dans des situations qui rendent les enfants autonomes et créatifs.
    - L'orthographe : afin de permettre aux enfants d'écrire beaucoup sans trop d'erreurs, il est indispensable de les outiller et de développer chez eux, dès le CP, la conscience orthographique.
    L'objectif est de permettre à tous les élèves d'apprendre à lire-écrire, et notamment à ceux qui n'ont que l'école pour apprendre.

  • Cet ouvrage propose, pour les élèves de maternelle, environ 69 jeux d'entraînement à l'expression corporelle rythmée.Les jeux sont répartis selon les thèmes suivants :

    - Connaître son corps : apprendre à respirer, à se concentrer, à se relaxer, à maîtriser le schéma corporel et l'équilibre ;

    - Travailler ensemble : jeux de présentation et de familiarisation au groupe ;

    - S'approprier et maîtriser l'espace : grand espace, espace réduit ;

    - Rythme et musique : travail de l'écoute, bouger en rythme, improviser sur une musique, interpréter...Chaque activité prend en compte les objectifs spécifiques de l'école maternelle et propose des consignes précises.Deux spectacles sont également présentés ("Ensemble", "Sous la pluie"). Ils sont accompagnés de conseils pédagogiques et techniques, ainsi que de nombreuses explications chorégraphiques.

    En annexes : un dictionnaire scénique, une musicographie et une bibliographie.

  • Ces activités ont toutes été testées et expérimentées avec succès dans des classes de MS et GS depuis plusieurs années.Les exercices proposés suivent une progression -souple et adaptable- tout au long de l'année, et s'articulent aux grands thèmes généralement abordés en maternelle : Carnaval, Noël, Les Rois, le jardin, le printemps...
    Ces activités sont à pratiquer le plus régulièrement possible avec les enfants afin qu'ils se construisent des repères et qu'ils s'habituent à ressentir les bienfaits de la relaxation avec un maximum d'efficacité.

  • Or il existe un double paradoxe étonnant au sein du système éducatif : bien qu'elle soit l'instrument premier du travail intellectuel et scolaire, l'écriture n'a souvent qu'un statut de simple compétence transversale.
    Et alors qu'elle contribue largement à la sélection scolaire, elle est rarement objet d'étude à part entière.
    S'appuyant sur de nombreuses études d'écrits d'élèves, de l'école primaire au lycée, et témoignant de pratiques innovantes aux effets bénéfiques, cet ouvrage donne à voir plusieurs grands principes pour inventer, planifier et mettre en oeuvre cet enseignement dans les classes :
    - considérer l'élève comme une " personne à part entière " avec l'ensemble de ses capacités à penser, questionner, hiérarchiser, et avec sa sensibilité ;
    - ne pas croire qu'écrire est une simple affaire de règles et de normes linguistiques ;
    - s'intéresser davantage à la réécriture (qui renseigne sur le processus d'écriture) qu'au produit final ;
    - modifier ses postures en tant qu'enseignant pour créer des conditions et des situations favorables à l'écriture.
    C'est en ayant un autre regard sur les écrits des élèves, en réexaminant la place de l'écriture dans les disciplines, en donnant du temps et de l'espace que l'on révolutionnera cet enseignement et permettra aux élèves de développer leurs compétences.

  • Si la thématique parents/enseignants est essentielle dans le monde éducatif, elle est souvent négligée dans la formation professionnelle comme dans les publications. La compétence en jeu - coopérer avec les parents d'élèves - est pourtant inscrite dans le référentiel de compétences du professeur des écoles.
    Cet ouvrage fait le pari que c'est en favorisant la coopération avec les familles et en veillant à la qualité des échanges entre adultes que le bien-être et la réussite des élèves pourront être assurés.
    Après une identification synthétique des obstacles à cette coopération (manque de temps, peurs et défiances réciproques, incompréhensions mutuelles, etc.), sont présentées un certain nombre d'habiletés permettant de mieux communiquer :
    Comment réussir une réunion collective ?
    /> Comment bien mener un entretien individuel ?
    Comment instaurer une relation de confiance ?
    Comment gérer les conflits éventuels et les tensions ?
    Comment impliquer véritablement les parents et construire un partenariat efficace ? Etc.

    Loin d'être prescriptifs, les différents conseils pratiques exposés et les diverses pistes esquissées, largement illustrés pour renforcer le discours, ont valeur de réservoir où puiser des idées d'actions bénéfiques pour tous.

  • L'auteur a sélectionné 50 fables parmi les plus connues de Jean de La Fontaine et les a réécrites sous forme de 60 jeux d'écriture.
    Le lecteur découvrira ainsi " Le Corbeau et le Renard " sans " E ", " Le Chêne et le Roseau " en dactylogramme, " Le loup et l'agneau " devenu " Un bel agneau blanc lapant l'eau fluide " (allitérations en l), " Le Lion et le rat " en écriture monosyllabique, comment le Pot de Terre rencontrit le Pot de fer (agrammaticalité) ou comment Perrette schtroumpha son lait au marché... (substitution du verbe initial par le verbe " schtroumpher ")...
    Ces fables, outre la jubilation qu'elles procurent à travers cette réécriture, débouchent sur des pratiques de jeux d'écriture qui contribuent à l'enrichissement du vocabulaire, de la grammaire, de la conjugaison et de la syntaxe. Au delà de l'approche ludique, elles permettront aussi de développer une approche culturelle (sens des fables à l'époque de La Fontaine et aujourd'hui).
    Cet ouvrage permet de retrouver La Fontaine semblable et différent ; le lecteur pédagogue imaginera maints prolongements à ses lectures.

  • La voix

    Perrier/Chauvel

    Les enseignants, comme les parents, se plaignent souvent de la mauvaise prononciation des enfants tout en ne sachant pas comment l'améliorer sauf à dire "Articule, je n'ai pas compris !".Dans l'émission et l'expression vocales, tout ne repose pas uniquement sur l'articulation. Les auteurs préconisent donc de conduire un véritable apprentissage qui passe par la prise de conscience de tous les organes mobilisés pour parler et chanter (nez, langue, glotte, résonateurs...) ainsi que par la maîtrise de la respiration.
    Le début de l'ouvrage est donc consacré à la physiologie de l'instrument vocal, à ses soins et à son entretien ; à partir d'exercices appropriés et très illustrés, cette partie montre comment amener les enfants à la découverte de leur corps et de leur voix .
    Le reste du livre propose un entraînement à la diction, à l'articulation et aux autres aspects de l'expression vocale (timbre, intonation, hauteur...) à partir de comptines, de poésies et de chants à utiliser en classe comme à la maison.

  • La littérature a-t-elle une place essentielle dans la construction de la culture écrite ? Les derniers programmes pour l'école primaire n'abordent pas explicitement cette question et n'apportent guère d'éclaircissements quant au choix des textes et à leurs modalités de lecture.C'est pourquoi il nous paraît essentiel de revenir sur la question de la place du littéraire à l'école. Interrogeons-nous sur les raisons qui doivent inciter les enseignants du premier degré à mettre son enseignement au coeur de la formation de l'apprenti lecteur et du futur citoyen.De nombreuses recherches menées en lettres notamment, mais aussi en sciences humaines, montrent qu'il est indispensable d'enseigner dès le plus jeune âge cette lecture particulière qu'est la lecture littéraire.La fréquentation précoce d'oeuvres de qualité permet en effet une prise de conscience, puis une mise à distance des grandes problématiques traversant l'histoire humaine. Parce que la littérature décrit, crée ou recrée le monde, elle participe pleinement à l'éducation de la personne et à la formation du citoyen.Dans cette perspective, cet ouvrage propose une synthèse des différentes recherches conduites sur la lecture littéraire et quelques pistes pédagogiques pour l'enseigner en classe. L'objectif est de conjuguer plaisir de lire et rigueur de l'apprentissage de la lecture et de la compréhension.

  • En maternelle, le langage est au coeur des activités quotidiennes et sa maîtrise par les enfants est régulièrement réaffirmée comme un objectif fondamental des programmes scolaires. Mais parler pour parler ne suffit pas. Encore faut-il s'assurer de réelles acquisitions lors de ces échanges langagiers...
    Cet ouvrage propose de montrer l'étendue du champ langagier à développer en maternelle et fournit des démarches pour en assurer un apprentissage cohérent, garant d'efficacité. Organisé en deux grandes parties, il propose : - d'ancrer le langage dans des situations classiques de classe (coins-jeux, ateliers et rituels...) mais en fonction d'objectifs précis et de compétences à développer (savoir rappeler une action, un récit, utiliser un vocabulaire spécifique...) ;
    - de s'appuyer sur des supports diversifiés déclencheurs de langage (imagiers, abécédaires, comptines, photos...).

    Ainsi, à travers des situations de classes telles que l'élaboration d'une histoire, la simulation d'actions du quotidien dans les coins-jeux, la formulation de consignes et de règles de vie, la préparation et le récit d'une sortie... les enfants s'entrainent à écouter, dire, désigner, nommer, présenter, décrire, expliquer, reformuler, mémoriser...Chaque activité donne un corpus de vocabulaire à acquérir et l'enseignant de choisir son entrée en fonction de la vie de sa classe et du moment adéquat.

  • Murielle, 5 ans 1 - À l'école et dans les lieux de circulation, Murielle se faufile pour passer devant les autres et être en première place. Elle se maintient à cette place en écartant les bras pour empêcher tout passage devant elle. Dans la cour de récréation, Murielle dirige toujours le jeu, impose son jeu aux autres et hurle de joie lorsqu'elle a gagné, affirmant qu'elle est la meilleure.
    2 - En classe :
    Murielle prend la parole à tout instant sans lever la main, pour dire ce qui lui passe par la tête, donne son avis sur tout.
    Elle refuse de faire le travail demandé et dit : " J'ai pas envie " ou " Je ferai quand je voudrais bien. " Murielle refuse de reconnaître qu'elle s'est trompée et réitère son erreur.
    Lorsque l'enseignant lui fait une remarque sur son manque d'attention, elle répond qu'elle " n'en a rien à faire " ou dit à ses parents que l'enseignant est méchant et ne l'aime pas.
    Murielle refuse de refaire quelque chose qu'elle a déjà fait. Alors qu'elle n'a pas su le faire correctement elle dit invariablement : " Je sais, je l'ai déjà fait. " 3 - À la maison :
    Murielle ne sait pas demander ce dont elle a besoin. Elle ordonne, crie et exige.
    Murielle voit sa soeur, âgée de 14 ans, en train de se préparer pour sortir se promener avec des amies. Brusquement, alors qu'elle est en plein coloriage, elle se prépare aussi et trépigne pour sortir avec elles.
    Adultes en conseil d'administration Durant un conseil d'administration un peu difficile, un enseignant du collège et membre du conseil s'exprime tandis que la principale, Mme V., prend des notes. L'enseignant s'interrompt brutalement pour dire : " Mme V.? ! Regardez-moi dans les yeux quand je vous parle ! " Un bruit de réprobation se fait entendre tandis que Mme V., interloquée, lève les yeux sur son interlocuteur avec un regard interrogateur.
    " Enfant roi ", " adulte roi " : c'est souvent par ces termes que l'on qualifie usuellement ces personnes centrées sur elles-mêmes, qui tendent à se construire un environnement confortable et à leur mesure, ont un mode de fonctionnement omnipotent, parfois rigide et autoritaire, contribuant à perturber l'équilibre des relations entre les personnes et dans les groupes.
    Dans une première partie, l'auteur décrit les comportements de ces enfants, adolescents et adultes dans le cadre des établissements scolaires du premier et du second degré. Elle propose ensuite de nombreuses pistes d'action à partir d'exemples réels.
    De nombreux témoignages illustrent les comportements en cause et permettent de comprendre leur fonctionnement.
    La deuxième partie du livre propose des manières d'agir face à la toute-puissance d'un élève ou d'un collègue. Pragmatiques, elles sont principalement d'ordre relationnel. De nombreux exercices permettent de s'entraîner.
    Des fiches pédagogiques indiquent enfin au professionnel scolaire comment améliorer ses propres savoir-être relationnels avec les enfants/élèves et les adultes qu'il côtoie ; mais aussi comment aider, sans quitter sa posture d'enseignant, les enfants en toute-puissance à abandonner leurs modes de fonctionnement, si confortables pour eux et si insupportables pour les autres.

  • Destiné aux enfants de 5 à 8 ans, ce recueil met en scène des histoires qui traitent onze fêtes de l´année, qu´elles soient traditionnelles ou non : l´Épiphanie, la Chandeleur,la Saint-Valentin, le Carnaval, la fête des grands-mères, Pâques, la fête des voisins, la fête des mères, la fête des pères, Halloween et enfin Noël.
    En plus de favoriser le jeu des acteurs, de privilégier les jeux de langage et de faire appel à l´imaginaire, ces pièces abordent les notions de rites et de rythmes de l´année. Elles permettent ainsi à l´enfant de comprendre le calendrier, la vision d´une année dans sa globalité et de prendre conscience de la projection dans un futur plus ou moins proche. Un historique sur le rituel permet à l´enseignant d´introduire le travail sur chaque thème.
    Pour chaque fête, trois pièces sont proposées, une par niveau : maternelle, CP, CE1. Elles peuvent être jouées en grands groupes, être aisément mises en scène et représentées en classe ou en atelier théâtre.
    En fin d´ouvrage, des annexes proposent pour chaque classe des spectacles complets reprenant plusieurs pièces et une musicographie.

  • Nombreuses sont les occasions d'expérimenter la coopération, dans ou hors l'école : que ce soit lors d'un atelier de philosophie, d'un conseil d'élèves, d'une chorale, d'un atelier cuisine, d'un "défi maths" ou "lecture", la préparation d'un exposé, d'une pièce de théâtre ou d'une fresque collective...
    Cet ouvrage propose des activités de coopération destinées à faciliter l'accès aux apprentissages pour tous les élèves de maternelle et du cycle 2 élémentaire, mais également des classes spécialisées et des petits groupes en rééducation, ou encore dans un contexte d'animation. Les activités proposées sont regroupées selon différents domaines : "Vivre ensemble", "Sensibilité, création, imagination", "Agir et s'exprimer avec son corps" ou "Découvrir le monde".
    Les activités et jeux de coopération ont différents enjeux :
    /> - La coopération pure, où les membres du groupe vont devoir s'organiser en interaction vers un même but, pour le plaisir de s'exprimer, jouer et de créer ensemble, sans qu'il soit question de perdre ou de gagner (voir les parties "Vivre ensemble" et "Sensibilité, Création, Imagination" notamment).
    - Des jeux collectifs, de type opposition/coopération, avec affrontement entre équipes ou entre un individu et un groupe (cf. "Agir et s'exprimer avec son corps"). Là, même si les intérêts de chaque équipe sont divergents, il faudra se coordonner, élaborer ensemble une stratégie convergente, pour que le groupe atteigne son objectif.
    - La partie "Découvrir le monde" regroupe une autre catégorie, proche des jeux de société ou "jeux de plateau". Ici encore, le groupe doit faire face à un défi ou un ennemi commun (le temps, la sorcière). La règle d'entraide et de solidarité devra s'appliquer pour franchir les obstacles et gagner ou perdre tous ensemble.

  • Ces57 fiches photocopiablesproposent des activités pour susciter l´observation et la réflexion autour d´un thème : le corps et ses représentations.
    Ce fichier aborde lesdomaines suivants: le schéma corporel, le corps en activité, les organes vitaux, l´hygiène et la santé, les 5 sens.
    Attrayantes et ludiques, lesactivités sont très diversifiées: comptines, puzzles, mots croisés, exercices d´association.

  • Depuis plusieurs années, les écarts entre les élèves les plus faibles et les élèves les plus forts se creusent. Les inégalités d'apprentissage sont à la fois précoces et cumulatives. Non seulement l'école française n'arrive pas à en maîtriser l'influence sur les performances des élèves, mais, pire, elle les accentue. La question du traitement de la difficulté scolaire et la nécessité d'une refondation de l'école sont plus que jamais d'actualité.

    Quelles sont les incidences des difficultés socio-économiques des familles sur les difficultés scolaires ? Quels sont les facteurs sociologiques et cognitifs permettant de mieux comprendre la fragilité et la réussite dans les apprentissages ? Comment pallier la spirale des difficultés ? Comment les prévenir ? L'école peut-elle être un lieu de résilience pour les élèves les plus démunis ? Par ailleurs, l'accès aux savoirs écrits et la maîtrise du lire/écrire étant étroitement liés à la réussite scolaire, l'apprentissage et le rôle de l'écriture ne doivent-ils pas être revus ?

    Synthèse de différents textes qui sont autant d'éléments d'analyse et d'outils de remédiation, cet ouvrage collectif :- propose de changer de regard afin de comprendre le processus de construction des difficultés et de contrecarrer celui-ci ; - convoque une véritable sociologie du malentendu scolaire pour expliquer l'inflation des inégalités (la responsabilité des non-dits et des enjeux d'apprentissage implicites, l'interprétation souvent erronée des attentes scolaires...) ;- insiste sur l'importance de l'estime de soi des élèves en classe comme facteur clé de la motivation ;- présente des pistes concrètes de remédiation ;- met en avant une pédagogie où l'écriture est aussi importante que la lecture et constitue l'un des leviers les plus efficaces pour démocratiser l'accès à celle-ci.

  • Un choix de textes qui séduira tous les professeurs de français pour développer la sensibilité aux textes littéraires et donner le goût de la lecture.

    12 lectures-spectacles, organisées autour de 12 thèmes : l'amour, le journal intime, le parfum, le fantastique, la gastronomie, le religieux, le polar, l'eau, la femme, la poésie, la musique, l'évasion, réunissent des auteurs d'horizons et d'époques très variés.


    Chacune se présente ainsi :

    - introduction du thème, - structure du spectacle, - bibliographie exhaustive et ordonnée des textes utilisés, - reproduction de certains extraits, - commentaire théâtral et pédagogique de la lecture, Au total, plus de 200 textes de grands auteurs forment la matière foi sonnante de ces lectures-spectacles, immédiatement exploitables en classe pour l'étude et l'exploration littéraire.

  • La lettre peut devenir objet de jeux graphiques en vue de stimuler la créativité des élèves, lui conférant ainsi des fonctions différentes de celles qui lui sont habituellement attribuées.
    C'est le pari tenu dans ce fichier qui propose50 fiches d'activitésde décoration, d'ornementation, de création, de collage autour de lettres isolées, mais aussi de mots.
    Un répertoire graphique est donné comme cadre de référence, mais on peut l'enrichir avec les motifs inventés par les élèves.

  • Ce troisième titre, coordonné par la FNAME, propose des informations et des éclairages théoriques précis sur l'importance du contexte et des situations d'apprentissage, les causalités de l'échec scolaire, la place de l'affectif et de l'estime de soi dans le rapport au savoir.I. Les pratiques scolaires et les difficultés des élèves Interroger les différents aspects des contextes scolaires d'apprentissage.
    Identifier les processus de construction des difficultés à travers les pratiques de classe.
    II. Rendre compte des liens entre les différents acteurs de l'école Liens enfants/familles Liens familles/école (mise en oeuvre d'un partenariat) Liens enfants/maîtres (les pratiques enseignantes en question) Liens entre le maître de la classe et le maître E (différentes modalités de collaboration) III. Imaginer les liens qui faciliteront la réalisation des apprentissages Comment mieux inclure les élèves dans les apprentissages : l'approche pédagogique interactive...
    Aménager le contexte d'apprentissage pour prendre en compte la diversité des élèves.
    Interroger le cadre des dispositifs d'intervention spécialisée : le maître E doit-il travailler dans la classe avec le maître ou hors de la classe ?
    => voir le site de la FNAME : fname.fr

empty