Sciences du langage

  • C'est en linguiste de terrain que Claude Hagège a abordé le champ des langues. Son intérêt pour leur réalité vécue, leur chair vive et le terreau d'origine de la parole humaine en font un adepte d'une approche empiricoinductive, aboutissant ainsi à des conclusions d'ordre général à partir d'une matière concrète.

    Les contributions apportées par Claude Hagège en linguistique se fondent sur l'étude de langues sémitiques, africaines, amérindiennes, austronésiennes puis sinotibétaines. Des formes sagittales et du logophorique à la théorie des trois points de vue et l'anthropologie casuelle, c'est toute la richesse et la complexité des langues qui sont ici creusées et révélées. À travers ces travaux, la linguistique s'incarne comme une science humaine à part entière.

  • Les Français comme les Européens ont de moins en moins confiance dans leurs médias, suspectés d'être liés au pouvoir politique ou aux puissances de l'argent.

    Dans les manifestations, les journalistes passent pour les " nouveaux ennemis du peuple ", tandis que, chez eux, de plus en plus de citoyens éteignent le poste pour éviter ces trop pesantes informations. La rupture semble consommée.

    Contre-pouvoirs indispensables de nos sociétés démocratiques, les médias sont pourtant l'affaire de tous et il est urgent de réapprendre à naviguer à travers ces eaux méconnues. Et dans cette traversée, il n'est sans doute pas meilleur guide que François Jost.

    Passant en revue les causes historiques, philosophiques et sociologiques de cette défiance, il met au jour les racines de la haine et se demande finalement s'il est possible d'en sortir. Et comment.

    Après la Méchanceté en actes à l'ère numérique (2018), ce nouveau livre constitue un véritable manuel de survie médiatique, accessible au plus grand nombre : toutes les chausse-trappes de l'info y sont dévoilées, tandis que sont fournis les outils pour une critique enfin utile des médias.

    Une œuvre salutaire pour se départir de la paranoïa ambiante.

  • Jaron Lanier, pionnier de la réalité virtuelle et scientifique mondialement connu de la Silicon Valley, nous alerte sur les dangers des réseaux sociaux et nous explique en quoi leurs effets toxiques sont au coeur même de leur conception. En dix arguments simples, il nous encourage à nous libérer de leur emprise pour améliorer notre vie et le monde qui nous entoure. Les réseaux sociaux ont tendance à faire ressortir le pire en nous : ils nous rendent tristes, craintifs, égoïstes et moins empathiques. Ils nous bercent d'illusions de popularité et de succès. Ils nous font croire que nous sommes plus connectés que jamais alors qu'ils nous isolent. Jaron Lanier s'appuie sur son expertise pour nous expliquer comment, en nous surveillant constamment et en nous manipulant sans que nous en soyons conscients, ils ont des effets dangereux sur nous. Loin de s'en tenir à la critique, l'auteur nous propose une vision alternative mettant en avant les avantages des réseaux sociaux sans leurs inconvénients. Si vous aspirez à une vie plus heureuse, à un monde plus juste et plus pacifique, ou simplement à retrouver votre liberté de penser, arrêtez les réseaux sociaux. Tout de suite!

  • En 2006, Isabelle Peloux, professeur des écoles, fonde une école différente, au coeur du centre agroécologique des Amanins, dans la Drôme. Elle y développe une pédagogie fondée sur la coopération entre les élèves ainsi qu'un enseignement spécifique d'éducation à la paix avec soi-même, avec les autres et avec l'environnement.

  • Comment favoriser l'apprentissage et la formation des adultes ? Nouv.

    Comment aider les autres à apprendre et se développer ? Destiné aux formateurs, animateurs et enseignants pour adultes mais aussi à toute personne engagée dans une action de développement des autres, ce guide propose un ensemble de théories et de concepts éclairants pour la pratique formative ainsi que des méthodologies et outils applicables en situation. Le tout est illustré par des exemples concrets puisés dans des formations aux thématiques psychosociales, techniques ou sportives. Cette nouvelle édition présente de nouveaux développements concernant la question de l'hétérogénéité des groupes et les raisons d'être en groupe, les rythmes en formation ainsi que les dispositifs qui mélangent travail et formation. Elle s'est enrichie également de nouveaux exemples et fiches outils.

    1 autre édition :

  • La thématique "Citoyenneté et éducation" fait l'objet d'enjeux importants sur le plan sociétal (repli sur soi, montée du nationalisme...). Sur le terrain scolaire, les demandes dans le cadre de la mise en place de nouveaux dispositifs d'éducation à la citoyenneté se multiplient. Dans le domaine scientifique, les recherches sont nombreuses mais menées de manière isolée, ce qui explique la rareté des publications qui élargissent la réflexion au delà du champ scolaire.Cet ouvrage est le fruit de travaux menés au sein du « Réseau d'études pluridisciplinaires citoyenneté et éducation » (REPCITé) fondé en 2014 par des enseignants-chercheurs en sciences humaines et sociales et des professionnels intervenant dans des dispositifs d'éducation à la citoyenneté. Il comporte trois volets :

    des réflexions sur les liens entre citoyenneté, éducation et socialisation, dans une perspective sociohistorique et culturelle ;
    des analyses de pratiques et de dispositifs dédiés à l'éducation à la citoyenneté (ateliers philosophiques, conseils d'élèves, conseils de vie lycéenne,conseils municipaux d'enfants, création d'un parcours citoyen de l'école élémentaire à à l'âge adulte...) ;
    des résultats d'enquêtes focalisées sur la construction du rapport à la citoyenneté vue du point de vue des enfants, adolescents et jeunes adultes dans divers cadres éducatifs et de socialisation.

  • Enfin disponible au format poche, agréée par l'Education nationale depuis 2013, rééditée sept fois, vendue à plus de 20 000 exemplaires, traduite dans de nombreuses langues, voici LA méthode de référence dont s'est largement inspirée la concurrence. 27 exercices de yoga illustrés, faciles à pratiquer en classe et aussi à la maison pour aider les enfants, de la maternelle à l'adolescence, à développer leurs compétences : confiance en soi, souci des autres, stabilité émotionnelle, capacité à se concentrer, créativité... Derrière l'apparente simplicité, un art de vivre et une méthode mise au point et affinée année après année par deux pionniers du yoga dans l'éducation.

  • Un panorama complet des penseurs du langage à travers les siècles.
    Comment comprendre les langues ?
    Un indispensable pour les étudiants en sciences humaines (linguistique, sociologie, philosophie,...)

    Tous les enfants du monde se mettent à parler sans qu'il soit besoin de leur enseigner à le faire. Il en va du langage comme de la société : nous les pratiquons tous les jours sans avoir besoin d'y penser. La linguistique comme la sociologie sont des sciences récentes. Pourtant, les philosophes n'ont pas attendu leur naissance pour soulever des questions qui, sous des dehors différents, ont traversé les siècles et restent encore ouvertes aujourd'hui. Elles sont au moins au nombre de trois : le langage est-il à l'image de nos pensées ? Quel rapport a-t-il avec la réalité du monde ? Quels sont ses usages légitimes ?

    De telles questions surgissent de la simple tentative de décrire une langue : de quelle réalité le verbe " être " ou le mot " cheval " sont-ils les images ? Au Moyen-Âge, la question de la réalité de la langue donne lieu à une belle querelle, celle des universaux. Elle ne sera suspendue que par la conviction montante de l'origine humaine du langage, et non divine. Le xixe siècle européen place l'étude des langues au centre de ses soucis, au motif qu'elles sont les âmes des peuples qui les parlent. Lorsqu'à quelques dizaines d'années d'intervalle, Charles S. Peirce et Ferdinand de Saussure déplient leurs théories du signe et du sens, l'affaire semble réglée : le langage est une convention humaine, dont les langues sont les réalisations systématiques. Pour autant, les questions soulevées plus de deux mille ans plus tôt ressurgiront, sous d'autres apparences. Le xxe siècle, en effet, voit se déployer un débat entre les partisans d'une vue " mentaliste " du langage et ceux pour qui il est avant tout un des moyens de communiquer et d'agir sur le monde.

    C'est désormais avec l'aide des sciences naturelles et des sciences cognitives que linguistes et philosophes peuvent compter pour éclairer cette question.

  • La formation buissonnière des enseignants ; leurs apprentissages personnels, entre enjeux pédagogiques et politiques Nouv.

    Les enseignants et les enseignantes se forment par le biais de leur formation - initiale ou continue - mais pas seulement. Ce qui se joue « entre les murs » de ce processus est complexe et objet de beaucoup d'attention, mais qu'en est-il des apports extérieurs, de tout ce que les professionnels du savoir apprennent hors des écoles où ils reçoivent et donnent tour à tour un enseignement ? Des recherches conduites au plus près des transactions observables en France, en Belgique, en Suisse et au Québec permettent de comparer les contextes et de renouveler la réflexion sur la forme scolaire et ses évolutions : de leurs apprentissages informels à ce qu'en font leurs études, quel rôle la formation buissonnière des enseignant.es joue-t-elle dans leur appropriation de leur métier et sa professionnalisation ?

  • Ce titre dans son inscription grecque se veut un rappel muet des débuts occidentaux du savoir sur le signe et le sens. La sémiotique, ici, se propose comme le lieu depuis lequel s'articulera une théorie générale des modes de signifier. Visant en même temps à interroger ou à refondre les systèmes linguistiques et logiques par les analyses du sujet et de l'histoire appelées par Freud et Marx, elle se désigne comme une sémanalyse.L'élaboration de la sémanalyse déplaçant les limites du signe, du sens, de la structure, devait nécessairement trouver pour point de départ un " objet exclu de l'ordre du savoir puisque soulignant ses bords: "la littérature" ".

  • Le XXIe siècle a vu les pratiques numériques intégrer notre quotidien, tant dans la sphère personnelle que dans l'univers professionnel. Les médias sociaux en sont l'une des manifestations les plus évidentes. Que ce soit pour le partage ou la recherche d'informations, la génération Y a grandi avec eux, mais ils ont également conquis les générations précédentes. Sont-ils porteurs de liens sociaux ou, au contraire, ont-ils un caractère dissociant ? Provoquent-ils une forme de délitement de la relation au bénéfice de l'interface ? La génération née avec ces modes de connexion généralisés adopte désormais d'autres usages, voire détournements, qui sont analysés ici (fake news, dark web, etc.). Le développement des moyens de communication mobiles et autres systèmes embarqués s'inscrit dans des logiques d'instantanéité, de reconfiguration de l'espace-temps et de la relation interpersonnelle, contribuant à leur avènement irréversible. Ce livre traite de cette forme de communication, qui oscille entre virtualité et réalité, et explique ce qui rend le phénomène si complexe.

  • L'approche des auteurs repose sur le principe qu'un problème scolaire se construit essentiellement à l'école, notamment au travers d'interactions répétitives devenues infructueuses, voire nocives entre les acteurs du système scolaire et que, par conséquent, il est à traiter dans ce contexte qui lui donne sens. Dans cette perspective, une part importante, voire essentielle de la résolution du problème relève davantage de la prise en compte des processus interactionnel élèves-enseignants ou élèves-élèves que des particularités des sujets eux-mêmes. Les auteurs proposent une méthodologie de collaboration avec les enseignants permettant de redéfinir le problème scolaire en termes interactionnels et contextuels et de co-construire des solutions nouvelles, dynamiques et opérationnelles. De nombreux exemples de troubles d'apprentissage et du comportement, de problématiques liées à la migration, à l'enseignement spécialisé et aux relations famille-école illustrent l'application rigoureuse de cette méthodologie et la mise en pratique de cette approche en milieu scolaire.Un nouvel avant-propos accompagne cette deuxième édition. Il a l'ambition de démontrer que les fondements théoriques proposés en 2006 dans une perspective de résolution ou d'atténuation des problèmes scolaires fournissent également des outils féconds pour penser l'accueil, la scolarisation et le soutien aux élèves, tout en favorisant une meilleure efficacité collective du corps enseignant et une pratique pertinente du travail en réseau : des outils d'anticipation et de prévention pour penser l'école et les défis complexes auxquels elle est confrontée aujourd'hui.

  • Le raisonnement clinique de l'infirmière dans une approche interdisciplinaire est aujourd'hui formalisé à la fois dans un référentiel de compétences et dans un référentiel de formation.
    Infirmiers praticiens, formateurs, personnels d'encadrement sont tous concernés par le processus d'apprentissage du raisonnement clinique dans une alternance intégrative. Ils vont donc accompagner les étudiants à développer un haut raisonnement clinique auprès des usagers afin de proposer des soins de qualité adaptés aux vrais problèmes de santé et en respectant les compétences du patient et de sa famille.
    Dans la première partie de l'ouvrage, le concept du raisonnement clinique permet de découvrir les ressources indispensables et leur interaction pour développer un haut raisonnement clinique. Dans les chapitres suivants, le contexte et le processus d'apprentissage à l'institut de formation et en stage, ainsi que la posture des formateurs et du personnel d'encadrement sont analysés avec le modèle socioconstructiviste et interactif.
    Cet ouvrage s'adresse à l'ensemble des professionnels de santé qui s'intéressent au raisonnement clinique collectif et à l'apprentissage de ce raisonnement auprès des étudiants et des professionnels débutants.

  • Avec le smartphone, que devient la communication ? Entre pharmakon (qui désigne à la fois le poison et le remède) et pharmaphone (quand on s'intéresse de plus près à son impact sur la voix), l'objet emblématique du XXIe siècle a transformé en profondeur la communication entre les humains et peut aussi nous renseigner sur elle. Dix-sept spécialistes se penchent sur la question et sur le ressenti des adolescents. L'objectif de l'ouvrage est d'offrir aux professionnels de l'éducation et de la communication et aux enseignants un bagage conceptuel et bibliographique pour explorer la problématique de l'impact du smartphone sur les relations humaines à travers la réalisation d'un récit. Il encourage, après avoir pris appui sur les concepts, à créer des histoires qui les mettent en scène et à organiser une pièce de théâtre ou tourner un court-métrage grâce à l'oeil « intelligent » du smartphone. Avec les contributions de : Serge Tisseron, Pascal Lardellier, Jean Abitbol, Clotilde Chevet, Xavier Pommereau, Philippe Gutton, Anne Cordier, Daniel Marcelli, Olivier Duris, Fabienne Martin-Juchat, Daniel Bougnoux, Feirouz Boudokhane-Lima, Cindy Felio, Hélène Jeannin et Nadja Monnet.

  • Les directions d'établissement au coeur du changement ; pilotage, collaboration et accompagnement des équipes éducatives Nouv.

    L'ouvrage étudie les pratiques de directions d'établissement dans le monde éducatif francophone en les situant dans le contexte des changements en cours (nouveau management public, demande de mobilisation des acteurs, leadership centré sur l'apprentissage, gestion axée sur les résultats...), avec l'objectif d'y discerner les activités mais aussi les cohérences construites effectivement par les directions.Les pays pris en compte sont la Belgique francophone, la France, le Québec et la Suisse, plus un milieu anglophone (San Francisco). Cet ensemble permet de mieux comprendre les réformes en cours dans ces divers pays ou régions, et d'entrer de manière concrète dans l'implémentation et le développement de celles-ci.Les auteurs présentent 4 défis majeurs auxquels sont confrontés les directions : 1. Diriger une école pour tous 2. Élaborer des partenariats et des collaborations pour se former à la fonction de direction 3. Susciter et soutenir la mobilisation des enseignants 4. Développer des compétences pour encadrer et évaluer le travail enseignant, en particulier à travers les rendez-vous de carrière et les visites de classe.L'ouvrage est centré sur l'exercice du leadership comme processus de mobilisation et transformation du monde scolaire, tenant compte des injonctions contradictoires reçues par les directions.

  • Un livre facile d'accès faisant le point sur la révolution digitale et les incidences qu'elle a sur le territoire français, européen et mondial.
    Des pistes pour comprendre et réagir face à l'invasion du numérique dans nos vies.

    Il devient chaque jour plus évident que le tournant digital est loin de se limiter à une révolution technologique. Depuis quelques années, les recherches se multiplient pour montrer les liens entre la numérisation et l'économie collaborative, et leur impact social. Qu'elles insistent plutôt sur l'aspect technique (Henri Verdier et Nicolas Colin), sur le changement économique (Gilles Babinet, Jeremy Rifkin), sur les aspects sociaux (Dominique Cardon), politiques (Evgeny Morosov) ou anthropologiques (Pierre Sillard de manière optimiste, Eric Sadin ou Antoinette Rouvroy plus critiques), toutes relèvent que cette révolution est pluridimensionnelle.

    Ce petit livre, pédagogique et réflexif, clarifie les raisons pour lesquelles il faudrait aller jusqu'à parler de tournant anthropologique.

    Son premier objectif est de montrer que le numérique s'impose rapidement comme le théâtre d'opérations qui relevaient naguère de domaines différents : domestique, politique, entrepreneurial, urbain, artistique, médiatique, social, médical... en somme, de tous les domaines de la vie, publics comme privés.

    Le second objectif est de montrer l'intérêt de l'approche géographique de la révolution digitale. D'abord parce que cela donne un tour concret à ces transformations multiformes, qui donnent le tournis. Ensuite parce que les territoires restent un domaine dans lequel le discontinu et la limite – vitesses plus lentes, caractère physique et engageant des relations humaines, possible représentation politique d'une société délimitée dans le temps et l'espace – peuvent s'inscrire, alors que le monde digital est celui de la continuité, de l'exhaustif et du sans limite, pour le meilleur : la créativité, ou pour le pire : la totalisation.

  • L'approche cognitive en didactique des langues Nouv.

    Comprendre les activités cognitives des apprenants dans la classe de langue permet l'analyse des activités de classe non pas à travers les caractéristiques apparentes des tâches, mais à travers la nature des activités cognitives sous-jacentes, qui sont supposées conduire à l'acquisition de la langue-cible. Cette analyse permet d'identifier des leviers didactiques pour la classe de langue. L'ouvrage propose de considérer les concepts théoriques de la psychologie cognitive comme des outils pour questionner, penser ou repenser à la fois les pratiques d'enseignement des langues étrangères en milieu scolaire, mais aussi certaines théories de l'acquisition qui sous-tendent la didactique des langues. Il aborde quelques grands thèmes tels que le rôle du guidage et de l'attention, la théorie de la charge cognitive, la compréhension de l'oral, le potentiel des supports vidéo, puis des outils numériques, et enfin le vif débat actuel autour de la possibilité d'apprendre un contenu disciplinaire enseigné dans une langue étrangère.

  • En 1997, Sophie Rabhi, enceinte de son premier enfant -investie et portée par son rôle de mère en devenir- entreprend de fonder une petite école alternative, en même temps qu´elle reprend la ferme de ses parents, en Ardèche.

    Pour elle, l´école se doit d´être un lieu profondément respectueux de l´enfant, au service de son développement et à même de lui donner les outils nécessaires pour qu´il devienne un adulte critique, responsable, heureux et libre. Convaincue que la clé de la réussite de tout apprentissage se situe dans la création d´une relation d´amour et de confiance entre l´enseignant et l´enfant, elle fonde La Ferme des Enfants, afin de pouvoir mettre en pratique les enseignements et méthodes qu´elle ne retrouve pas dans le système éducatif conventionnel. Elle développe alors une pédagogie originale, à partir des analyses de M. Montessori, J. Krisnamurti, C. Freinet ou encore Alice Miller. Pédagogie qui évoluera et se singularisera au fil des douze années de travail, d´expérimentation et de mise en pratique à la Ferme des enfants.

    A travers cet ouvrage, Sophie Rabhi ne propose pas une méthode d´enseignement prête à l´emploi ou un modèle éducatif supplémentaire. Elle ouvre des perspectives en nous livrant son témoignage, en tant qu´enseignante, pédagogue, mère et citoyenne.

  • Une démarche cohérente, ancrée dans le terrain, résolument qualitative
    Des astuces pratiques pour déjouer les pièges habituels de l'analyse qualitative
    Des illustrations issues de recherches menées par des étudiants
    Pour apprendre à :

    explorer la façon dont les acteurs appréhendent leur vécu
    réaliser sa propre recherche qualitative, pas à pas
    ouvrir de nouvelles pistes d'interprétation, créer une analyse personnelle et adaptée au phénomène étudié
    apposer efficacement des mots dans la marge ; tracer des schémas clairs ; écrire et publier régulièrement

  • Ce manuel, qui se veut devenir le manuel de référence des étudiants en Communication, est coordonné par Thierry Libaert, notamment auteur du Communicator, longseller chez Dunod, accompagné des meilleurs spécialistes du sujet, experts terrain et enseignants. Il détaille les théories, présente les métiers, les tendances et les campagnes récentes. Il constitue une aide pour les étudiants pour leurs travaux tout au long de l'année (mémoires, travaux de groupe, oral, fiches de lectures...). Il propose dans chaque chapitre : Un focus sur l'enjeu du chapitre - Les principes - Une étude de cas, parfois accompagnée de photos - Les chiffres clés - Un témoignage d'un expert - Une bibliographie - Des questions d'examen types.Des quiz seront proposés en ligne, ainsi que des ressources complémentaires.

  • Le mobile et les réseaux sociaux ont profondément transformé notre consommation d'information, impactant également la manière dont elle est produite et diffusée. Ce manuel retrace cette évolution et donne des pistes concrètes aux (futurs) journalistes pour intégrer au mieux le mobile dans leurs pratiques, en répondant aux questions suivantes : comment le mobile accompagne-t-il de nouvelles pratiques informationnelles dans un contexte de multiplication des espaces de diffusion et d'importance croissante des plateformes ?comment les médias et les journalistes font-ils évoluer leurs offres éditoriales, leurs stratégies et leurs pratiques pour s'y adapter ?comment penser des formats qui correspondent aux nouveaux modes de diffusion et de consommation de l'information ? Et comment favoriser l'innovation en intégrant les codes et les spécificités du mobile ?comment réaliser, structurer et diffuser des contenus journalistiques de qualité avec un smartphone (mojo) ? Des éclairages de professionnels et de chercheurs belges, français et suisses complètent et mettent en perspective le propos. Cet ouvrage s'adresse aux étudiants et enseignants en journalisme ainsi qu'aux journalistes professionnels. Avec les contributions de Laurence Allard, Nicolas Becquet, Barbara Chazelle, Philippe Couve, Guillaume Kuster, John Mills, Titus Plattner, Brigitte Sebbah, Thomas Seymat et Virginie Sonet. Compte Twitter : @journalismobile

  • La collection Pro en... propose des ouvrages pratiques permettant de consolider ses compétences professionnelles grâce à un tour complet des outils propres au métier, et à des plans d'action qui mettent le lecteur en situation de mobiliser concrètement, dans son quotidien professionnel ce qu'il a appris du métier. Véritable guide d'accompagnement, cet ouvrage aidera les collaborateurs de la fonction Communication à piloter la communication en identifiant les outils nécessaires à chaque action, à s'appuyer sur les bons indicateurs de performance, à se démarquer de la concurrence, à instaurer la confiance avec les publics visés, à élaborer la communication digitale. Il abordera aussi, notamment, la communication interne, les relations publiques, la communication de crise, et les dernières innovations du domaine.- 58 modules 'Outil' présentent, agrémentés de schémas ou matrices, tous les outils essentiels, spécifiques du métier : une définition ou description de l'outil + les bénéfices de son utilisation + un exemple d'application + les pièges à éviter. - 12 Plans d'action présentent : l'intérêt du plan d'action + les actions prioritaires à mener + des encadrés informatifs + des éclairages d'expert + des apports novateurs pour mettre à jour ses compétences 'métier' + un cas d'entreprise pour illustrer le plan d'action + les critères de réussite du plan d'action.

  • Véritable précis d'ingénierie pédagogique qui s'inscrit dans une double continuité par rapport à l'ouvrage Comment concevoir un enseignement ? : préciser les bases théoriques de l'ingénierie pédagogique et fournir de nombreux exemples pour soutenir sa mise en oeuvre. Les auteurs proposent une théorie fondée sur les trois actes : l'acte d'apprendre à l'école, l'acte d'enseigner et l'acte de concevoir un dispositif d'enseignement-apprentissage. S'appuyant sur les recherches les plus récentes en psychologie cognitive, en psychologie de l'apprentissage et en résolution de problèmes, cette théorie établit le lien entre les approches didactiques, centrées sur l'analyse des savoirs à enseigner, et les approches pédagogiques, centrées sur les activités à proposer aux élèves. Autrement dit, comment s'y prendre pour faire apprendre sachant ce qu'est "apprendre".L'ouvrage propose ensuite 11 applications dans des domaines et des niveaux d'enseignement très diversifiés (l'histoire au collègue, le système de numération au lycée, le calcul littéral en IUT, la résolution de problèmes de mécanique pour préparer un concours...).

  • À la croisée du management et de l'éducation, cet ouvrage donne les outils indispensables à la conception d'un projet d'établissement scolaire. Sa méthode originale s'appuie sur le pilotage des pratiques des enseignants et de leurs interactions ainsi que sur le développement d'une vision stratégique. Une analyse fine des profils d'enseignants permet de mieux les connaître et de savoir comment les faire travailler au service du projet d'établissement et de l'amélioration de leurs pratiques. À l'heure des pratiques collaboratives et horizontales, ce guide propose une philosophie de gouvernance fondée sur la valorisation et le développement des pratiques enseignantes au service d'un projet vivant et pédagogiquement efficace. C'est donc une véritable stratégie managériale que le chef d'établissement va promouvoir avec ses équipes tout en cultivant son leadership.

empty